Près de 30.000 Français attendus en Russie pour la Coupe du Monde 2018

imago sportfotodienst/Global Look Press

Plus de 30 000 supporters français devraient visiter la Russie à l’occasion de la Coupe du Monde de la FIFA 2018™, a fait savoir Aïrat Faizov, responsable au sein du Comité exécutif de Kazan, capitale de la République russe du Tatarstan (719 kilomètres à l’est de Moscou).

« Est venue une importante délégation de la Fédération française de football, que nous avons rencontrée. Ils ont évoqué des chiffres énormes – plus de 30 000 Français comptent venir, y compris à Kazan. Nous avons convenu de la tenue de manifestations conjointes, une journée sera dédiée aux Français et à la délégation française », a-t-il déclaré, cité par l’agence d’information TASS.

Et de préciser que Kazan accueillera, pendant la Coupe du Monde, un festival des supporters et que des représentations de collectifs français étaient au menu.

Lire aussi : Calculatrice Coupe du Monde 2018: combien coûtera votre voyage en Russie?

Rappelons qu’en février dernier l’ambassadrice de France en Russie, Sylvie Bermann, avait évoqué que quelque 20 000 Français pourraient se rendre cet été à Kazan à l’occasion du Mondial.

La Coupe du Monde 2018 se tiendra du 14 juin au 15 juillet dans 11 villes de Russie, à savoir Ekaterinbourg, Kazan, Kaliningrad, Moscou, Nijni Novgorod, Rostov-sur-le–Don, Samara, Saint-Pétersbourg, Saransk, Sotchi et Volgograd.

Kazan accueillera quatre matchs de l’étape des groupes :

  • France - Australie (le 16 juin)
  • Espagne - Iran (le 20 juin)
  • Pologne - Colombie (le 24 juin)
  • Allemagne - Corée du Sud (le 27 juin)

En outre, la capitale du Tatarstan hébergera l’un des matchs des huitièmes de finale et un autre des quarts de finale, apprend-t-on sur le site officiel du championnat.

Pour en savoir plus à propos des stades sur la pelouse desquels les Bleus disputeront les matchs du premier tour, n’hésitez pas à suivre ce lien.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer