Homme-missile, ours et ballerines: quand les élections russes se transforment en carnaval

Pour les esprits créatifs, les élections présidentielles russes de 2018 ont été une nouvelle occasion de faire preuve de talent et d’imagination.

Les membres du club de natation hivernale « Ours polaire » ont fait leur apparition dans un bureau de vote déguisés en … ours polaires. Une arrivée amusante et étrange à la fois.

L’ancien danseur du Bolchoï Nikolaï Tsiskaridzé est venu voter en compagnie d’au moins six femmes ayant revêtu un tutu de ballet.

Peut-être est-ce le déguisement le plus extravagant de ces élections. Un habitant d’un village s’est rendu au bureau de vote affublé d’un costume de missile RS-28 Sarmat, arme ayant grandement fait parler d’elle ces derniers temps à travers le monde.

Les membres du personnel travaillant au sein des bureaux de vote dans le pays ont aperçu tellement de bizarreries qu’ils n’ont même pas sourcillé à l’arrivée d’un ours venu voter en Bouriatie (région située sur la rive est du lac Baïkal). Après tout, ce quadrupède est un habitant commun dans la région !

Un homme de Riazan (184 kilomètres au sud-est de Moscou) a quant à lui décidé d’enfiler un costume de dragon. Les employés n’ont pas compris pourquoi il avait fait ce choix, mais ils ont dû le laisser voter étant donné qu’il avait présenté ses documents et avait ôté sa tête de reptile pour prouver son identité.

Certains ont préféré venir voter à cheval, pour mettre en avant leurs traditions ethniques.

Pourquoi aller au bureau de vote à pied ou en voiture quand on peut le faire en … deltaplane ?

Le processus paraît épique et être l’une des meilleures œuvres de Clint Eastwood !

À Saint-Pétersbourg, un groupe de chevaliers s’est lancé à l’assaut des urnes.

Un panda inconnu semble être entré en compétition pour le titre de déguisement le plus créatif de Bouriatie. Lequel élisez-vous ?

Il est une Russe qui a fait du déguisement une véritable passion et fascine les internautes grâce à ses créations. Découvrez cette incroyable cosplayeuse dans notre autre publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies