Ces villes fantômes russes qui vous donneront la chair de poule

Jetez un œil à cette sélection de villes désertes, qui ont tout ce qu’il faut pour le tournage de films d'horreur et post-apocalyptiques.

Verkhniaïa Goubatcha

Pendant des siècles, Verkhniaïa (supérieur) Goubatcha était une colonie industrielle typique de l'Oural. Ses racines remontent au XVIIIe siècle quand on y a découvert un gisement de minerai de fer. Dans les années 1970, la situation écologique est devenue si mauvaise en raison d'une usine de charbon et de produits chimiques à proximité que les résidents ont été réinstallés dans d'autres villes.

Ioultine

Quand un des plus grands gisements polymétalliques du monde a été découvert près de la montagne d’Ioultine
dans l'Extrême-Orient de la Russie en 1937, un lieu de peuplement a vu le jour et les gens ont cherché à y faire fortune. La ville a existé jusqu'à ce que la crise économique des années 1990 n’éclate et que l'extraction ne devienne déficitaire. Maintenant, seuls les orages de poussière de quartz tourbillonnent dans le vide.

Lire aussi : Kolodozero, un village bien réel  tout droit sorti d'un conte russe

Alykel

L'une des nombreuses villes militaires abandonnées de la Russie, Alykel, située près de la ville sibérienne de Norilsk, a été fondée pour héberger des pilotes militaires. Mais quand l'Escadron de l'air a été redéployé la ville - avec ses bâtiments flambant neufs de grande hauteur se dressant au milieu de la toundra - a été laissée à l’abandon.

Kadyktchan

Quand en 1996 une explosion dans la mine de charbon a tué six personnes, la ville de Kadyktchan a été condamnée. La mine a été fermée et les habitants ont été forcés de partir pour trouver du travail ailleurs. Cependant, plusieurs centaines de personnes ont refusé de partir, et ce alors que presque toutes les infrastructures civiles (écoles, hôpitaux etc.) avaient cessé de fonctionner. Ce n'est qu'après la fermeture de la chaufferie qu'il est devenu impossible de survivre aux rudes gelées de l'Extrême-Orient de la Russie, et Kadyktchan a été transformée en une ville fantôme.

Lire aussi : Tchernobyl: pourquoi les autorités ont gardé le silence pendant 24 heures

Kourcha-2

Kourcha-2, située dans la région de Riazan non loin de Moscou (200 km), a connu un destin tragique. En 1936, cette colonie a été complètement anéantie par un incendie massif qui a tué presque toute la population – 1 200 personnes. Aujourd'hui, un charnier est caché parmi les vestiges de la colonie.

Mologa

L'ancienne ville de Mologa, située dans la région de Yaroslavl, a été fondée au XIIIe siècle. Malheureusement, elle n'a pas survécu au XXe siècle. Lors de la création du réservoir de Rybinsk, la ville a été inondée et la population a été évacuée peu de temps auparavant. Parfois, quand le niveau de l'eau descend, il est possible de voir les vieilles maisons. Certains anciens habitants reviennent avec leurs enfants et petits-enfants pour visiter leur ancienne « petite patrie », comme ils l'appellent.

Lire aussi : Voyage dans les lieux top-secrets de l’URSS

Khalmer-You

L'existence de Khalmer-You dans la République de Komi était également articulée autour de sa mine de charbon. Quand la mine a fermé dans les années 1990, le destin de l'endroit était scellé et il fut déserté. Toutefois, les Forces aériennes russes utilisent maintenant la zone pour s’entraîner aux bombardements et en 2005 un bombardier stratégique Tu-160 avec Vladimir Poutine à bord a attaqué plusieurs bâtiments.

Finval

Cette colonie pour les marins et les membres de leur famille a été fondée près d’une base de sous-marins militaires sur la péninsule du Kamtchatka. Lorsque les sous-marins ont été redéployés, Finval a été transformée en ville fantôme.

Lire aussi : Le lac Karatchaï, un endroit plus dangereux que Tchernobyl

Tcharonda

Pendant de nombreuses années, Tcharonda,
sur la rive du lac Voje dans le Nord russe, avait été une ville prospère avec une population de 14 000 habitants au XVIIe siècle. Au fil du temps, les routes commerciales ont lentement disparu, coupant les liens avec la région. Aujourd'hui, cette colonie n'est accessible que par l'eau.

Saviez-vous pourquoi le gouvernement soviétique a-t-il inondé des villes et villages russes anciens ? Cliquez  ici pour en savoir plus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies