Des entrepreneurs russes revendent des billets de 200 roubles pour … 400 roubles

Alexandr Avilov/Moskva Agency

Seul un idiot achèterait un billet de banque plus cher que sa valeur … Eh bien ! pas en Russie. Certaines personnes tiennent tellement à mettre la main sur le tout nouveau billet de 200 roubles qu’elles se montrent prêtes à débourser 400 roubles pour en faire l’acquisition.

Ces billets, qui n’existaient pas auparavant et ont été émis le mois dernier, ont commencé à circuler en Crimée, à Moscou et certaines régions d’Extrême-Orient, causant alors de l’agitation au sein de la population, et surtout auprès des citoyens les plus avides de profit. Ont donc rapidement fait leur apparition des publicités en ligne, proposant pour une somme allant de 250 roubles (4 euros) à 400 roubles (6 euros) un billet de 200 roubles (3 euros).

Même un magasin se trouvant dans la ville de Kazan (720km à l’est de Moscou) vendrait ces coupures pour la modique somme de 300 roubles (4 euros). Un business rentable ? Il semblerait. Tout du moins pour les vendeurs.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer