Boire l’eau du robinet en Russie, est-ce dangereux?

Getty Images
En Russie, une idée largement répandue veut que l’eau du robinet soit impropre à la consommation. On conseille d’ailleurs généralement aux touristes étrangers de se munir impérativement d’une bouteille d’eau. Mais quand est-il exactement ? Russia Beyond a mené l’enquête.

L’eau du robinet en Russie est sans danger et correspond aux normes sanitaires nationales. C’est ce qu’affirme en effet l’organisme de protection des droits des consommateurs Rospotrebnadzor, qui la teste régulièrement aux quatre coins du pays. Toute l’eau est purifiée par le biais de différents filtres, y compris des filtres à sable et à charbon, avant que du chlore n’y soit ajouté. Dans plusieurs grandes villes (Moscou, Saint-Pétersbourg, Rostov-sur-le-Don), le chlore liquide est cependant remplacé par de l’hypochlorite de sodium, qui présente encore moins de risque.

Néanmoins, on continue de conseiller de ne pas boire l’eau du robinet en Russie.

Lire aussi : Qu’est-ce qui surprend le plus les étrangers en Russie ?

Dans certaines régions, sa qualité est en effet déplorable. En Russie centrale, on y trouve une forte concentration de fer, en Sibérie y a été observé un haut taux de silicium et de manganèse, en Iamalie c’est le calcium qui pose problème, tandis que dans l’Altaï on y retrouve trop de sulfate. Ces substances chimiques sont susceptibles d’entraîner notamment un vieillissement prématuré, ainsi que des problèmes de dents et de peau.

Bien entendu, un verre ou deux ne vous tueront pas, et consommer de l’eau durant même un mois entier reste possible. Mais sur le long terme, cela peut s’avérer dangereux, des substances nocives pouvant provenir des sols ainsi que de canalisations vétustes.

L’état de l’équipement sanitaire est important pour une eau saine. Même de l’eau parfaitement purifiée provenant d’une source cristalline parcourt des kilomètres de canalisations avant d’arriver à votre logement, or dans les bâtiments anciens les tuyaux peuvent être en piteux état. Selon le journal Argoumenty i Fakty, en République de Kalmoukie (1150 km au sud de Moscou), 72% des canalisations ne correspondent pas aux normes sanitaires, tandis qu’à Novgorod (491 km au nord-ouest de Moscou), elles sont 55% dans ce cas. La plupart ont été installées après la Seconde Guerre mondiale et les régions n’ont aujourd’hui pas les moyens de les remplacer.

Un fabriquant de filtres en Russie a par ailleurs récemment mis au point une carte détaillant la qualité de l’eau à travers le pays.

Les personnes résidant à Saint-Pétersbourg, Koursk (461 km au sud-ouest de Moscou), en République d’Adyguée (1250 km au sud de Moscou) et à Moscou semblent ainsi profiter de l’eau la plus saine.

L’eau à Moscou

À Moscou, il existe quatre stations de traitement des eaux : celles du Nord et de l’Est collectent l’eau de la Volga, tandis que celles de l’Ouest et de Roublevo puisent l’eau de la Moskova. Mais la situation est loin d’être idéale et l’eau a besoin de subir un important processus de purification. L’eau de la Moskova est purifiée avec de l’ozone (ce qui neutralise les mauvaises odeurs) et est filtrée avec du sable. Il vous est possible de vérifier la qualité de l’eau des différentes zones de la capitale sur le site Mosvodkanal.

Station de purification de l'eau

En dépit des affirmations de Rospotrebnadzor, qui assure que les Moscovites peuvent tout à fait boire l’eau du robinet, la plupart d’entre eux ne le font pas.

D’ailleurs, trouver de l’écume dans sa bouilloire n’indique pas la présence d’impuretés nocives, mais seulement de sel, de calcium et de magnésium, qui rendent l’eau plus dure.

Lire aussi : Les étrangers peuvent-ils envoyer leurs enfants dans une école russe ?

« À Moscou l’eau est plus dure, elle contient plus de calcaire, explique Ioulia Petouchkova. À Oufa (1350 km à l’est de Moscou), j’ai directement compris pourquoi la rivière était blanche ! C’est comme si j’étais couverte de calcaire après avoir pris une douche ».

Comment boire de l’eau du robinet en Russie sans prendre de risque ?

Les Russes préfèrent boire de l’eau portée à ébullition et nombreux sont ceux à avoir recours à des filtres spéciaux. Ils peuvent être installés directement sur le système d’alimentation en eau de l’appartement ou simplement sur une carafe.

« Il est assez imprudent de boire de l’eau "brute". Consommez-en uniquement après l’avoir filtrée », conseille Valentina Pakhomova, une habitante de Saint-Pétersbourg. La Moscovite Daria Sokolova partage cet avis : « Avec l’eau du robinet je cuis seulement mes œufs, elle est trop chlorée ».

« En général, l’eau du robinet est assez purifiée pour qu’on puisse la boire sans conséquence, avance de son côté Ioulia Petouchkova. Si vous aimez le goût du chlore, vous pouvez la boire en toute sécurité ! ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.