Moscou, 4ème mégapole mondiale pour les femmes

Alexander Scherbak/TASS

Moscou s’avère être l’une des villes les plus sûres au monde pour les femmes, avance la Fondation Thomson Reuters qui a dressé la liste des mégapoles les plus dangereuses pour les représentantes de la gente féminine. Peuplée de plus de 12 millions d'habitants, la capitale russe arrive ainsi en quatrième position, juste après Londres, Tokyo et Paris.

Le classement, où figurent 19 grandes villes du globe, a été établi sur l'avis d’experts qui se sont basés dans leur évaluation sur des critères tels que le risque d'agression sexuelle, l'accessibilité de la médecine, les opportunités économiques, ainsi que l'accès à l’éducation. Ils ont en outre pris en compte la notoriété de pratiques culturelles nuisibles telles que la mutilation génitale féminine et le mariage forcé.

Moscou a par ailleurs été désignée comme la deuxième ville la plus sûre après Tokyo en ce qui concerne les risques de violence ou de harcèlement sexuels.

Les experts ont également noté que les femmes y disposent d’un bon accès au système de santé et à l’éducation et ont de nombreuses opportunités économiques.

C'est Le Caire qui arrive en tête de l’anti-classement, suivi de Karachi (Pakistan) et de Kinshasa (République Démocratique du Congo). 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer