Combien de jours de la gloire militaire célèbre-t-on en Russie?

Kira Lidsitskaïa (Photos : Sergueï Eisenstein/Mosfilm,1938; Ivan Aïvazovski; Evgueni Khaldeï/Sputnik)
À plusieurs reprises, les victoires de l'armée et de la marine russes ont littéralement constitué des tournants dans la vie de la Russie et sauvé le pays de la destruction. C'est en leur honneur que les Jours de la gloire militaire ont été institués.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Journée de la libération complète de Leningrad du blocus nazi (27 janvier)

Rupture du blocus de Leningrad

Lors de l'opération Leningrad-Novgorod en janvier-mars 1944, l'Armée rouge repousse les troupes du groupe d'armées allemandes Nord à 180-280 km de Leningrad, les obligeant à prendre pied sur une ligne défensive à la frontière estonienne. Le blocus de la deuxième ville d'URSS, qui a duré 872 jours et fait jusqu'à un million et demi de morts, a alors été complètement levé.

Journée de la défaite des troupes nazies face aux troupes soviétiques lors de la bataille de Stalingrad (2 février)

Stalingrad, 31 janvier 1943. La ville est libre !

Le 23 novembre 1942, lors de l'opération Uranus, l'Armée rouge a bouclé l'encerclement autour de la 6e armée allemande à Stalingrad. Le 26 janvier de l'année suivante, les troupes du front du Don l’ont divisée en deux groupes et les ont vaincus séparément. Un tournant radical s’est alors dessiné dans la Seconde Guerre mondiale.

Journée du Défenseur de la Patrie (23 février)

Mikhaïl Frounze

La Journée du Défenseur de la Patrie est célébrée chaque année en Russie le 23 février en l'honneur d'un certain nombre d'événements : l'adoption du décret portant création de l'Armée rouge des ouvriers et des paysans du 28 janvier 1918, le décret instituant la Flotte rouge des ouvriers et des paysans du 11 février de la même année, ainsi que la résistance décisive que des détachements à peine formés de l'Armée rouge ont opposé aux troupes allemandes lors des batailles de février près de Pskov et de Narva.

>>> Saviez-vous qu'il existe des «villes héros» en Russie?

Journée de la victoire des soldats russes menés par le prince Alexandre Nevski sur les chevaliers allemands sur le lac Peïpous (18 avril)

Le 5 avril (le jour de la gloire militaire est célébré le 18 avril) 1242, dans la région du lac Peïpous, le prince de Novgorod Alexandre Nevski a vaincu l'armée des chevaliers allemands de l'ordre de Livonie et de l'évêché de Dorpat. La « bataille sur la glace » a joué un rôle clé dans la lutte contre l'expansion allemande dans les terres du nord-ouest de la Russie au milieu du XIIIe siècle. Pendant une période où les principautés russes étaient soumises à une invasion mongole dévastatrice, ceci était particulièrement important.

Journée de la victoire du peuple soviétique dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945 (9 mai)

La Grande Guerre patriotique de 1941-1945. Bannière de la Victoire sur le Reichstag

Dans la nuit du 8 au 9 mai 1945, dans la banlieue berlinoise de Karlshorst, l’acte de reddition inconditionnelle des forces armées allemandes a été signé. Ainsi, la Grande Guerre patriotique, qui a coûté la vie à 27 millions de citoyens soviétiques, a pris fin.

Journée de la victoire de la flotte russe sur la flotte turque lors de la bataille de Tchesmé (7 juillet)

Bataille de Tchesmé

Le 7 juillet 1770, lors de la guerre russo-turque de 1768-1774, la flotte russe remporte l'une des plus grandes victoires de son histoire. À la suite de la bataille dans la baie de Tchesmé, une partie importante de la flotte ottomane a été détruite. Les Turcs ont perdu 15 navires de ligne, 6 frégates et de nombreux petits navires. Sur 15 000 marins, près de 11 000 ont trouvé la mort. La Russie pouvait désormais compter sur la victoire dans le conflit

Journée de la victoire de l'armée russe sous le commandement de Pierre le Grand sur les Suédois à la bataille de Poltava (10 juillet)

Victoire à Poltava

La victoire de la Russie sur la Suède dans la Grande Guerre du Nord de 1700-1721 lui a permis pour la première fois de son histoire d’intégrer le cercle des grandes puissances européennes. Un rôle clé à cet égard a été joué par la bataille de Poltava le 8 juillet 1709 (le jour de la gloire militaire est célébré le 10 juillet). Peu de temps après la défaite, l'armée suédoise s’est rendue presque complètement et le roi Charles XII lui-même a été contraint de chercher refuge auprès du sultan turc.

Journée de la première victoire navale de l'histoire russe, obtenue par la flotte russe sous le commandement de Pierre le Grand sur les Suédois au cap Gangut (9 août)

Bataille d'Hangö Oud

Vaincre les Suédois sur terre était une chose, mais il fallait écraser la Suède sur mer également. Le 7 août (le jour de la gloire militaire est célébré le 9 août) 1714, près du cap Gangut (péninsule de Hanko), la flotte régulière russe (à l'époque – à rames) remporte sa première victoire de l'histoire. Le tsar Pierre Ier l'a personnellement menée vers le triomphe sur les Suédois dans cette bataille, tout comme cela avait été le cas près de Poltava.

Journée de la victoire des troupes soviétiques sur les troupes nazies à la bataille de Koursk (23 août)

Si la bataille de Stalingrad a marqué un tournant radical dans la Seconde Guerre mondiale, la bataille de Koursk l'a consolidé. Après avoir résisté au puissant coup porté par les troupes allemandes sur le saillant de Koursk à l'été 1943, l'Armée rouge a lancé une offensive de grande envergure sur tous les fronts et n'a par la suite plus perdu l'initiative stratégique jusqu'à la victoire finale dans le conflit.

Fin de la Seconde Guerre mondiale (3 septembre)

Signature des Actes de capitulation du Japon le 2 septembre 1945

Le 2 septembre 1945, la capitulation du Japon est signée à bord du cuirassé américain Missouri, mettant ainsi fin à la Seconde Guerre mondiale. La même année, le Soviet suprême de l'URSS a déclaré le 3 septembre la fête de la victoire sur le Japon. En 2020, des modifications ont été apportées à la loi fédérale sur les jours de la gloire militaire et les dates mémorables de Russie, faisant du 3 septembre le jour de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Journée de la bataille de Borodino ayant opposé l'armée russe sous le commandement de Koutouzov et l'armée française (8 septembre)

Bataille de Borodino

La bataille de Borodino fut la plus belle et la plus redoutable ; les Français se sont montrés dignes de la victoire, et « les Russes ont mérité le droit d’être invincibles », a déclaré Napoléon Bonaparte à propos de la bataille qui fit rage non loin du village de Borodino près de Moscou le 7 septembre 1812 (le Jour de la gloire militaire est célébré le 8 septembre). L'empereur français n'a jamais pu, comme il le souhaitait, vaincre l'armée russe lors d’une grande bataille, ce qui a largement déterminé le résultat final de sa campagne militaire en Russie.

Journée de la victoire de l'escadre russe sous le commandement d’Ouchakov sur l'escadre turque au cap Tendra (11 septembre)

Bataille de Tendra

Au cours d'une bataille navale de deux jours au cap Tendra les 8 et 9 septembre (le jour de la gloire militaire est célébré le 11 septembre) en 1790, la flotte russe a vaincu la flotte turque supérieure en nombre. En plus des victoires sur terre, ce triomphe a assuré la victoire de la Russie dans la guerre contre l'Empire ottoman en 1787-1791, ainsi que le renforcement de son influence dans la région du nord de la mer Noire, le Caucase et les Balkans.

Journée de la victoire des régiments russes dirigés par le grand-duc Dmitri Donskoï sur les troupes tataro-mongoles à la bataille de Koulikovo (21 septembre)

Bataille de Koulikovo

Le 8 septembre (le jour de la gloire militaire est célébré le 21 septembre) 1380, le prince moscovite Dmitri Ivanovitch a vaincu les troupes du temnik (chef militaire) Mamaï, qui était à l'époque au pouvoir dans la Horde d'or, lors d’une bataille sur le champ de Koulikovo. Cette victoire ébranla sérieusement les positions des Mongols en Russie et renforça le rôle de Moscou en tant que centre d'unification de territoires russes disparates. Le pouvoir des khans se maintint cependant pendant encore un siècle.

Journée de la défaite des troupes nazies face aux troupes soviétiques durant la bataille du Caucase (9 octobre)

Des soldats soviétiques défendent l'un des cols du Caucase, décembre 1942

Le Caucase jouait un rôle clé dans les plans stratégiques du commandement allemand en 1942 : la prise de ces régions productrices de pétrole aurait permis à l'Allemagne de porter un coup douloureux à l'Union soviétique. Néanmoins, l'Armée rouge, ayant résisté à l'offensive des troupes germano-roumaines, a réussi à repousser l'ennemi de la région. Le 9 octobre 1943, avec l’arrivée de la 56e armée soviétique dans le détroit de Kertch entre les péninsules de Taman et de Crimée, la bataille pour le Caucase s'est terminée.

Journée de l'unité nationale (en l'honneur de l’assaut de Kitaï-Gorod par la milice populaire sous la direction de l’échevin de Nijni Novgorod Kouzma Minine et du prince Dmitri Pojarski) (4 novembre)

Expulsion des Polonais du Kremlin par Ernst Lissner

Au cours d'une profonde crise politique et économique de l'État russe, connue sous le nom de Temps des troubles, une partie des boyards se sont prononcés pour la reconnaissance du prince polonais Vladislav en tant que roi et ont permis à la garnison polono-lituanienne d’entrer dans Moscou. Le corps de volontaires du peuple sous la direction du prince Dmitri Pojarski et du marchand Kouzma Minine, qui s’étaient levés contre la domination étrangère, vainquit les envahisseurs et libéra la capitale. Le 4 novembre ces événements sont célébrés en Russie non seulement comme un Jour de la gloire militaire, mais aussi comme le Jour de l'unité nationale

Jour du défilé militaire sur la place Rouge dans la ville de Moscou pour commémorer le 24e anniversaire de la Grande Révolution socialiste d'Octobre (7 novembre)

Le 7 novembre 1941, en pleine bataille de Moscou, alors que les Allemands se trouvaient aux portes de la capitale, l'Armée rouge a défilé solennellement en l'honneur du 24e anniversaire de la Révolution, de nombreuses unités étant ensuite parties directement pour le Front. Le défilé a montré au monde que malgré les affirmations de la propagande allemande, l'Union soviétique n’était pas encore brisée et se battrait jusqu'au bout.

Jour de la victoire de l'escadre russe sous le commandement de Nakhimov sur l'escadre turque au cap Sinop (1er décembre)

Bataille de Sinop

Le 30 novembre 1853 (le Jour de la gloire militaire est célébré le 1er décembre), lors de la guerre de Crimée de 1853-1856, dans le port de la ville de Sinop, la flotte russe a anéanti l'escadre de l'Empire ottoman. La brillante victoire des Russes dans la dernière bataille de flottes à voile de l'histoire a choqué les Britanniques et les Français, les poussant à entrer dans le conflit aux côtés des Turcs. Face à cette coalition de puissances, la Russie a finalement perdu la guerre.

Jour du début de la contre-offensive soviétique contre les troupes allemandes lors de la bataille pour Moscou (5 décembre)

La Grande Guerre patriotique de 1941-1945. Bataille de Moscou

Tout au long des mois d’octobre-novembre 1941, des combats acharnés se déroulent aux abords de la capitale soviétique, et l'Armée rouge réalise une ultime tentative de tenir Moscou. Après avoir épuisé l'ennemi et constitué de nouvelles réserves, le 5 décembre 1941, les troupes soviétiques lancent une contre-offensive à grande échelle et repoussent l'ennemi abasourdi à plusieurs centaines de kilomètres de la capitale soviétique. La Wehrmacht n'avait jamais connu défaite aussi écrasante pendant la Seconde Guerre mondiale.

Jour de la prise de la forteresse turque d'Izmaïl par les troupes russes sous le commandement d’A. V. Souvorov (24 décembre)

Prise d'Izmaïl

« Il n’est possible de décider de prendre d'assaut une telle forteresse qu'une seule fois dans sa vie », a déclaré l’un des plus grands commandants de l'histoire de la Russie, Alexandre Souvorov, à propos de la capture du bastion turc d'Izmaïl. Peu de temps avant l'assaut, le commandant a ordonné de créer des copies conformes du fossé, du rempart et des murs de la forteresse, sur lesquels les troupes s'entraînaient constamment. Le 22 décembre 1790 (le jour de la gloire militaire est célébré le 24 décembre), les troupes russes ont pris la forteresse, qui était considérée comme imprenable, en perdant près de 2 000 hommes. Les pertes de la garnison turque ont dépassé 26 000 hommes.

Dans cette autre publication découvrez quels pays ont conquis la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies