En images: à quoi ressemblait l’URSS en 1961?

Iouri Gagarine avant le lancement du vaisseau Vostok-1.

Iouri Gagarine avant le lancement du vaisseau Vostok-1.

Sputnik
Premier vol habité dans l’espace, déstalinisation et dégel de Khrouchtchev... Qu’a signifié l’année 1961 pour l’histoire du pays, comment étaient les gens et que se passait-il dans les villes qui avaient connu la guerre?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

C’est l’aube du dégel : Joseph Staline est déjà mort et son régime sévère appartient au passé. Le nouveau dirigeant soviétique, Nikita Khrouchtchev, a suggéré de détruire le culte du Petit père des peuples et a lancé la déstalinisation. Par ailleurs, il a liquidé le système des goulags et libéré de nombreuses personnes emprisonnées sous son prédécesseur. En 1961, suit l’initiative de changer plusieurs toponymes et Stalingrad devient ainsi Volgograd. La dépouille de Staline quitte le mausolée sur la place Rouge pour être enterré près des remparts du Kremlin.

Dans le même temps, l’URSS intensifie son activité sur la scène internationale et Nikita Khrouchtchev rencontre le nouveau président américain John F. Kennedy. C’est aussi l’ère de la course à la conquête spatiale et le glorieux premier vol habité : le 12 avril 1961, Iouri Gagarine est devenu le premier cosmonaute, inscrivant son nom dans l’Histoire et retournant sur Terre en tant que héros national. Déjà en août suit le vol plus durable de Guerman Titov.

Lancement du vaisseau Vostok-1

Des ouvrières d’une fabrique de couture écoutent un reportage radio dédié au vol de Gagarine.

Les Moscovites saluent l’arrivée de Gagarine dans la capitale après son vol victorieux

Moscovites acclamant Gagarine

Gagarine rencontrant les ouvriers.

Le leader soviétique Nikita Khrouchtchev avec les cosmonautes Guerman Titov et Iouri Gagarine après le vol spatial de Titov.

Gagrine et Khrouchtchev sur la tribune du mausolée, sur la place Rouge

En 1961, un bâtiment moderne a été construit à l’intérieur au Kremlin. Il s’agit du Palais des Congrès.

Le Palais des Congrès du Kremlin

Le 22e congrès du PCUS se tient dans les locaux du nouveau Palais. C’est depuis sa tribune que Khrouchtchev a ordonné la déstalinisation.

Le trafic augmente dans la ville de Moscou et de nouvelles routes apparaissent. Sur la photo: le tunnel de la ceinture des Jardins, près de l’une des Sept Sœurs, ces gratte-ciel staliniens.

Nikita Khrouchtchev salue une fillette près du Kremlin

Dans une épicerie

Le théâtre du Bolchoï décoré aux portraits de Lénine et Marx à l’occasion du 1er Mai, journée internationale des Travailleurs. 

Près du Bolchoï

Nikita Khrouchtchev salue Jacqueline Kennedy durant sa rencontre avec John F. Kennedy à Vienne. 

Khrouchtchev a lancé une construction massive de bâtiments résidentiels et beaucoup de Soviétiques ont eu la chance de recevoir leur propre appartement individuel. Hauts de quatre étages, ils seront surnommés « khrouchtchiovkas ».

Vers 1961, beaucoup de familles ont eu leur premier téléviseur et passer la soirée devant le petit écran est devenu une routine habituelle. 

Place du Manège et hôtel Moskva.

Un défilé sur la place Rouge. Sur les pancartes brandies on peut lires «Gloire aux héros de l’espace soviétiques», «Gloire au PCUS».

Kiosque à journaux

Sept MiG-21 s’entraînent dans le ciel.

L’entrée du cinéma Rossia pendant la 2e édition du Festival international du film de Moscou

Elizabeth Taylor à l’intérieur du Kremlin durant le 2e Festival international du film de Moscou

Un pont de métro fraîchement érigé.

Nikita Khrouchtchev parlant maïs. Après avoir vu à quel point cette culture était développée aux États-Unis, il a été pris par l’idée d’en faire de même en URSS. Toutefois, le projet sera voué à l’échec.

L’été à Sotchi

Production du caviar noir à Astrakhan, dans le Sud de la Russie.

Un ours à vélo au zoo de Moscou 

En suivant ce lien, faites un saut dans le temps, une décennie en arrière, et découvrez en images l’URSS de 1951. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies