Quand les Soviétiques créaient un échiquier géant en plein cœur de Leningrad  

Alexandre Bulla
En 1924, un haut lieu du centre historique de Leningrad (actuel Saint-Pétersbourg) s’est transformé en un énorme échiquier, rassemblant des milliers de curieux désireux d’observer cette performance hors du commun.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En Russie, les échecs ont toujours été un jeu très populaire depuis l'époque de Catherine la Grande (voici pourquoi); et même en Union soviétique, tous les écoliers y jouaient. L'une des versions les plus inhabituelles de ce jeu a eu lieu le 20 juillet 1924, sur la place du Palais (alors - la place Ouritski) à Leningrad. C'était le jour où la Fédération mondiale des échecs de la FIDE a été officiellement créée (à partir de 1966, la Journée internationale des échecs a également commencé à être célébrée ce jour-là).

Sur l'échiquier géant se trouvaient les joueurs célèbres Ilia Rabinovitch (pièces noires) et Piotr Romanovski (pièces blanches) et chaque pièce était représentée par des personnes réelles : les soldats de l'Armée rouge jouaient les pièces blanches et les marins de la flotte rouge - les pièces noires.

Les artilleurs incarnaient les tours, les commandants avec des sabres les rois et deux femmes jouaient les reines (l’une d’elles était la femme de Rabinovitch). Les chevaux étaient réels, cependant, il n'y avait pas de fou (qui sont appelés « éléphants » en russe). Les commandes des grands maîtres étaient transmises par téléphone aux assistants qui, à leur tour, les annonçaient aux « pièces »  via un haut-parleur.

La performance épique a rassemblé environ 8 000 spectateurs, disposés tout autour de la place.

Le match a duré 5 heures et s'est terminé par un nul au 67e coup sur proposition des pièces blanches (en fait, les gens et les chevaux étaient un peu fatigués). Ce jeu d'exhibition n'était pas seulement destiné au divertissement, car il visait également à promouvoir les échecs parmi le peuple soviétique, ainsi qu'à l'étranger.

90 ans plus tard, Saint-Pétersbourg a décidé de répéter le match légendaire sur la place du Palais. Le 20 juillet 2014, les maîtres Nikita Vitiougov et Valery Popov ont disputé un autre match - avec des bénévoles jouant les pièces d'échecs. Le jeu s'est également terminé par un nul.

Dans cette publication découvrez sept légendes russes de l’histoire des échecs.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies