Pourquoi la croix gammée a (brièvement) été utilisée par les bolcheviks

Des soldats de l'Armée rouge avec les premières bannières allemandes capturées pendant la libération de la ville de Kalinine (nom de Tver durant l'ère soviétique)

Des soldats de l'Armée rouge avec les premières bannières allemandes capturées pendant la libération de la ville de Kalinine (nom de Tver durant l'ère soviétique)

Alexander Glichev/Sputnik
La croix gammée était répandue en Russie durant les premières années du pouvoir soviétique. Les gens ne pouvaient alors pas imaginer quelle haine ce symbole susciterait en eux 20 ans plus tard.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Avant que les nazis ne s’approprient cet ancien symbole, la croix gammée était activement utilisée dans le monde entier. Entre autres, on pouvait la voir sur les avions de Lettonie et de Finlande (sans aucun lien avec la Luftwaffe), sur l'emblème de la 45e Division d’infanterie américaine, ainsi que sur les bouteilles de Coca-Cola ou de bière Carlsberg.

Dans la Russie prérévolutionnaire, la croix gammée était placée sur des icônes, des vêtements et des ustensiles, ainsi que sur les voitures personnelles de la dynastie des tsars Romanov. Depuis des temps anciens, elle a été utilisée dans la culture des peuples du Caucase. En 1917, la Russie soviétique a « hérité » de ce symbole.

Sur l'argent au début de l’URSS

Lorsque la Révolution de février, en fait survenue en mars 1917, renversa l'autocratie en Russie, l'une des premières décisions du nouveau gouvernement (connu sous le nom de « gouvernement  provisoire ») fut le décret sur l'impression d’argent d’un nouveau type. Une croix gammée y figurait.

Un billet de crédit d'État soviétique pour mille roubles

Cependant, le nouveau régime n'a pas duré longtemps et, en novembre de la même année, à la suite d'une autre révolution, les bolcheviks sont arrivés au pouvoir dans le pays. Dans le contexte du déclenchement de la guerre civile, ils n’avaient ni le temps ni la capacité technique de mettre au point un nouveau design pour les billets de banque. Par conséquent, l’argent émis par le gouvernement provisoire a été pris comme base. Ainsi, pendant près de cinq ans jusqu'en 1922, des billets avec des croix gammées étaient utilisés dans tout le pays.

Dans l'Armée rouge

Pendant la guerre civile russe, le commandant du Front sud-est de l'Armée rouge, Vassili Chorine, a signé en novembre 1919 un décret portant le numéro 213, selon lequel un signe de manche distinctif arborant une croix gammée était approuvé pour les formations kalmoukes (bouddhistes de religion).

La croix gammée dans le document était appelée « Lioungtn ». Il s'agit en fait du terme bouddhiste « Loungta » (« cheval du vent ») écrit de façon incorrect, désignant la force de vie d'une personne.

Interdiction

Dans les années 1920, la croix gammée figurait dans les documents officiels du gouvernement soviétique. De plus, certains artistes soviétiques l’utilisaient dans leur travail. Cependant, à mesure que les mouvements politiques d'extrême droite commençaient à s'unir sous ce symbole en Occident, son utilisation en URSS est devenue indésirable.

Affiche soviétique

Lorsque le parti national-socialiste d'Adolf Hitler est arrivé au pouvoir en Allemagne en 1933, la croix gammée a finalement acquis une connotation négative en Union soviétique. La documentation, les livres ou les albums d'art dans lesquels elle était présente ont été détruits ou stockés dans des lieux spéciaux. Et le symbole lui-même a commencé à être utilisé exclusivement dans la propagande antinazie.

Dans cet autre article découvrez en images le défilé de la Victoire le plus grandiose de l'histoire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies