Quand Soviétiques, Américains et Britanniques combattaient côte à côte pendant la guerre 39-45

National Museum of the U.S. Air Force
Bien que la plupart des opérations conjointes entre les Alliés occidentaux et l'Union soviétique eussent été couronnées de succès, l'une s'est si mal terminée qu'elle a non seulement détérioré les relations bilatérales, mais a également grandement contribué au déclenchement de la guerre froide.

L'Armée rouge a rarement combattu coude à coude avec les troupes américaines ou britanniques sur le champ de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale. Les armées des trois pays opéraient sur différents fronts et poursuivaient leurs propres objectifs. Cependant, plusieurs épisodes de coopération ont eu lieu.

Opération Countenance

À l'été 1941, alors que les troupes soviétiques subissaient de lourdes défaites contre la Wehrmacht, Staline et Churchill ont décidé d'ouvrir un nouveau front à des milliers de kilomètres de l'Europe, contre l'Iran. Cette décision était liée à l’orientation pro-allemande de ce pays du Moyen-Orient.

Le Troisième Reich avait non seulement une influence colossale sur l’économie et la politique de l’Iran, mais il avait en outré créé sur place un réseau de renseignement très étendu. Afin de liquider une menace potentielle pour la frontière méridionale de l’Union soviétique et d’assurer l’accès stable des livraisons britanniques d'armes et de munitions à l'URSS, les deux pays ont envahi conjointement l'Iran le 25 août 1941.

Ici vous pourrez découvrir une galerie de photos sur la façon dont l'invasion de l'Iran, surnommée opération Countenance, s'est déroulée, et comprendre comment les soldats soviétiques et britanniques se serrèrent la main comme des alliés pour la première fois.

Opération Benedict

Presque au moment où les Soviétiques et les Britanniques luttaient conjointement dans ce chaud pays méridional, ils entamaient également un combat commun dans les glaces de l’Arctique. Fin août-début septembre 1941, 39 chasseurs Hurricane, 30 pilotes de la Royal Air Force et plusieurs centaines d'assistants sont arrivés dans les ports du nord de l’URSS.

Des centaines d'avions de chasse britanniques devaient être livrés à l'URSS pour aider le pays dans sa lutte contre les nazis. La mission des pilotes de la RAF était de former leurs collègues soviétiques à les piloter. Cependant, leur présence ne s’est pas limitée à cet apprentissage : les pilotes britanniques ont également combattu dans les cieux leurs ennemis allemands et finlandais.

Ici vous pouvez lire comment les pilotes de la RAF ont vécu et combattu dans l'Arctique soviétique à l'automne 1941 et quel rôle ils ont joué dans la défense de la région en ces temps difficiles.

Convois arctiques

Les convois de l'Arctique étaient l'un des principaux moyens par lesquels l'Occident aidait l'Union soviétique pendant la guerre. Des chars, des avions de chasse, du carburant, des munitions, des matières premières et de la nourriture étaient fournis en masse, jouant un grand rôle dans la victoire finale sur l'ennemi.

L’itinéraire des convois passant dangereusement près de la Norvège occupée par les Allemands, les Alliés ont dû se coordonner étroitement pour protéger les navires, les cargaisons et les hommes contre la Luftwaffe et la Kriegsmarine. La marine britannique a conduit les convois dans les eaux côtières soviétiques, où ces derniers ont été livrés avec succès grâce à la couverture fournie par les avions et navires de la flotte soviétique du Nord.

Vous pouvez lire l’histoire éclatante de cette coopération de premier plan pendant la Seconde Guerre mondiale dans notre article en anglais. Vous y découvrirez également l'histoire tragique du convoi arctique le plus malchanceux, le PQ-17.

Opération Frantic

En février 1944, l'US Air Force a obtenu l'autorisation de Staline d'utiliser les aérodromes soviétiques pour bombarder l'Allemagne. Plus de 70 bombardiers et chasseurs d'escorte américains étaient stationnés près de la ville ukrainienne de Poltava, sous la protection de canons antiaériens soviétiques.

Cette opération, baptisée « Opération Frantic », visait à améliorer les relations entre deux pays, mais les a sérieusement endommagées au final. Le 22 juin 1944, la Luftwaffe a attaqué par surprise l'aérodrome en détruisant la plupart des avions de l'USAF. Les Américains ont accusé les Soviétiques de ce désastre.

Ici vous pourrez découvrir qui était vraiment responsable de l'échec de cette opération initialement destinée à améliorer les relations bilatérales, mais qui en fin de compte les a sérieusement endommagées.

Pourquoi l'Armée rouge n'est-elle pas parvenue à capturer Hitler dans son bunker ? La réponse à cette question, vous la trouverez dans cette autre publication

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies