Dix photos obsédantes de Kresty, la prison abandonnée de Saint-Pétersbourg

Kresty est l'une des prisons les plus célèbres de Russie, mais elle a été abandonnée après le déménagement des détenus dans un nouvel établissement pénitentiaire. Regardons derrière les barreaux.

Saint-Pétersbourg était une ville assez rebelle au milieu du XIXe siècle et de nombreuses personnes ont été confrontées à la loi. En fait, les prisons de la ville ne pouvaient pas faire face à l'afflux de prisonniers.

La prison de Kresty a été conçue par Anton Tomichko, premier architecte pénitentiaire spécialisé de Russie. Il a étudié les prisons en Europe avant de se lancer dans le projet.

Kresty est inspiré par le Panoptique conçu par le théoricien social anglais Jeremy Bentham. En bref, la structure permet à tous les détenus d'être observés par un seul gardien, sans que les prisonniers sachent s'ils sont surveillés.

Lire aussi : Échapper à la justice comme un Russe: les trois évasions les plus audacieuses

Dans l'ancienne Russie, les monastères ont parfois été transformés en prisons, si bien que Tomichko a envisagé Kresty comme un lieu où les détenus expiaient leurs péchés alors qu'ils étaient enfermés dans des cellules de style monastique.

L'ensemble du complexe de Kresty est conçu dans le style néo-russe (byzantin), ce qui relie la construction aux bâtiments religieux. En passant, Kresty signifie « croix » en russe.

La prison a été achevée en 1889 et a été équipée de l'électricité (dès 1889!), du chauffage central et de la ventilation.

Les plans de Kresty ont ensuite été utilisés pour construire des prisons dans l’Empire russe, environ 30 au total.

Parmi les prisonniers célèbres de Kresty figuraient Léon Trotski et des membres du gouvernement provisoire après la révolution bolchevique. Dans les années 1930, les cellules furent submergées par les victimes de la terreur de Staline.

Lire aussi : Stars et fugitifs de la plus célèbre prison moscovite

Les 930 cellules ont été conçues pour 1 150 prisonniers, mais au cours des purges de Staline, leur nombre est passé à environ 12 000. Comme vous pouvez l'imaginer, c'était assez exigu. 

En 2017, tous les prisonniers ont été transférés dans un nouveau bâtiment moderne qui a surpris les journalistes avec son design presque luxueux (regardez une vidéo de la nouvelle prison sur rbth.com). Kresty reste un territoire fermé avec quelques bureaux carcéraux toujours en activité.

Découvrez en outre notre documentaire sur les îles Solovki.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies