Un Jour dans l’Histoire: Nouvel an slave

Dans une izba slave par Koulikov.

Dans une izba slave par Koulikov.

Wikipedia.org

Novoletié, ou le Nouvel an slave, tombait le 14 septembre (1er septembre, selon le calendrier julien). Cette date marque en outre le début de l’indiction, soit la nouvelle année ecclésiastique.

Dans l’ancienne Russie, c’était une grande fête entourée d’une multitude de traditions et de croyances. L’avènement de l’automne et de lanouvelle année marquait la fin des travaux des champs et le début des « zassidki » - travail à l’intérieur de maisons éclairées par le feu. D’ailleurs, la veille du Jour de l’an, les Slaves éteignaient tous les feux dans leurs izbas (maison traditionnelle en rondins) et au petit matin allumaient un « nouveau » feu, en murmurant des paroles magiques.

En ce jour, les Slaves faisaient en outre un tour des champs, chantant des chansons et des incitations adressées aux forces de la nature, demandant d’abondantes récoltes pour l’année à venir. Une autre tradition liée à cette date consiste à déménager dans une nouvelle izba.

Avant cette date, les Slaves devaient finaliser touts les contrats et transactions commerciaux et payer leurs impôts.

En ce jour se tenaient en outre descérémonies d’initiation des enfants ayant atteint l’âge de 3-4 ans à leur future vocation - paysan ou guerrier. Tout ceci était accompagné de chants et de festins.

Le calendrier julien n’a été introduit en Russie qu’en 1700.

Lire aussi : 

Mythes de l’histoire russe: le mot «Slaves» vient-il d’«esclaves»?

Les dieux slaves sous le crayon d'un illustrateur russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.