Le bigus: quand un plat polonais s’invite au menu de l’Armée rouge

Legion Media
Avez-vous déjà fait l’expérience de congeler du chou fermenté avec des saucisses? Les femmes au foyer soviétiques oui!

Le bigus est un plat à base de chou frais, ou fermenté, mijoté avec du jambon, du porc ou des champignons. Les historiens culinaires avancent que ce met proviendrait de Lituanie, même s’il est surtout devenu populaire en Pologne et dans les foyers soviétiques.

Au XIVe siècle, les populations valorisaient les produits alimentaires qui se conservaient longtemps. Bien que le bigus ne pouvait se converser que quelques jours, il avait la particularité, en fermentant, de devenir plus goûtu et plus riche en saveurs. Ainsi, il devint rapidement un plat très apprécié des chasseurs polonais, notamment du roi de Pologne Ladislas II Jagellon qui en raffolait. Traditionnellement de la viande bouillie était ajoutée à ce plat, mais avec le temps d’autres viandes et charcuteries étaient aussi utilisées.

Lire aussi : Yourma, le plat qui nourrit le schisme religieux russe du XVIIe siècle

La cuisine soviétique a toujours fait en sorte que la préparation des repas reste aussi simple que possible. Par conséquent, le bigus polonais convenait parfaitement à l’URSS du XXe siècle. La combinaison chou frais-fermenté a alors été remplacée par du chou frais uniquement, et à la place de la viande bouillie, des saucisses ont été utilisées. Le bigus est devenu si simple à préparer et si bon marché, que même l’armée s’est mise à le cuisiner.

Les femmes au foyer appréciaient le fait que le bigus pouvait être préparé puis conservé : une partie était mangée directement, l’autre était congelée. Décongelé, le bigus avait l’avantage de ne pas perdre la moindre de ses saveurs.

Bigus aux saucisses

Ingrédients :

  • chou blanc – 1 entier
  • carotte – 1
  • oignons – 2 bulbes
  • saucisses – 5 pièces (mais plus vous en mettez, plus votre plat sera savoureux !)
  • sel et poivre (à votre convenance)

Lire aussi : Sept plats étonnants qui peuvent être dégustés uniquement en Sibérie

Préparation :

  1. Émincez finement les oignons, râpez la carotte, et faites revenir le tout dans une casserole à feu moyen.
  2. Découpez le chou en fines lanières, puis mettez-le à cuire avec les oignons et les carottes. Ajoutez un demi verre d’eau à la préparation, et laissez-la mijoter jusqu’à l’apparition d’une couleur dorée.
  3. Pendant ce temps, faites bouillir les saucisses, puis coupez-les en rondelles. Ajoutez–les enfin à la préparation et mélangez bien.
  4. Et voilà, il ne vous reste plus qu’à saler et poivrer, et votre bigus est prêt.

Priyatnogo appetita !

Autre région, autres traditions culinaires. Découvrez ici la recette du succulent bozbach, une spécialité du Caucase à s’en lécher les babines.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer