Une «pyramide énergétique» détruite par la tempête près de Moscou

2 juin 2017 Igor Rozine

Le 29 mai, la région de Moscou a été touchée par un puissant ouragan, le plus violent et le plus meurtrier de ces dernières décennies. Le bilan révisé des victimes de l’intempérie s’élève à 15 morts et près de 200 blessés. Le vent soufflant à près de 29m/s a déraciné environ 1 700 arbres et endommagé des bâtiments et différentes infrastructures, dont une pyramide « énergétique » d’Alexandre Golod.  

Crédit : Vladimir Astapkovitch / RIA Novosti
Crédit : Maksim Blinov / RIA Novosti
 
1/2
 

Les images des destructions causées par la violente tempête qui s’est abattue lundi sur la capitale russe et ses environs ont fait le tour de la Toile à la vitesse de l’éclair. Sur l’une des vidéos disponibles en ligne, on peut voir une grande pyramide en bois s’effondrer en l’espace de quelques secondes.

Il s’agit de l’une des pyramides d’Alexandre Golod. Érigée en 1999 à 20 kilomètres de Moscou, cette construction de 55 tonnes et haute de 44 mètres est considérée comme l’œuvre la plus haute de l’ingénieur russe. Partisan de la théorie ésotérique attribuant aux pyramides un pouvoir curatif, Golod en a construit une bonne dizaine. Cette pyramide située près de Moscou est avec le temps devenue un lieu de pèlerinage.

Le jour de la tempête meurtrière, un groupe de chamans slaves s’y étaient rendus pour pratiquer un rite. « Des forces nous ont dit d’aller visiter ce jour-là un lieu de pouvoir, la pyramide d’Alexandre Golod », a déclaré le chaman Radmir dans une interview au projet médiatique konzeptualtv.

Or, en plein rite, l’électricité a été coupée et Radmir a ordonné à ses confrères de se précipiter à l’extérieur. Sept secondes après leur sortie la construction s’est effondrée. « Quelqu’un dira qu’il s’agit d’un hasard, quelqu’un y verra un signe. À chacun de voir », dit Radmir aux médias.

Lire aussi : 

Une rencontre avec les chamans les plus originaux de la planète

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook