Jeu des 7 erreurs: les danseuses de Jeff Koons vs. la ballerine d’Oksana Jnikroup

Reuters

Crédit : ReutersCrédit : Reuters

Le plasticien américain Jeff Koons qui vient de réaliser, en collaboration avec la maison française de maroquinerie de luxe Louis Vuitton, une collection de sacs ayant pour toile de fond des tableaux de grands maîtres, est prêt de nouveau à emprunter.

Crédit : Getty ImagesCrédit : Getty Images

Un internaute géorgien, Lado Potchkhoua, a fait remarquer sur Facebook l’étonnante ressemblance entre la Seated Ballerina (Danseuse assise), énorme sculpture installée sur la place du Rockefeller Center au cœur de Manhattan, et la figurine de l’artiste soviétique Oksana Jnikroup qui a réalisé sa ballerine blonde alors qu’elle travaillait à la manufacture de porcelaine de Kiev dans les années 1950–1980.

 
1/0
 

Le journal The Art Newspaper Russia, titre international spécialisé dans le monde de l’art, se demande sur sa page dans Facebook si une copie identique sans mention de la source d’inspiration peut passer pour une réinterprétation.

Ce n'est pas la première fois que Jeff Koons est accusé de plagiat. Le plasticien le plus cher et le plus controversé du monde a été condamné au printemps dernier à des dommages et intérêts par la justice française qui a estimé que sa sculpture Naked de 1988, représentant deux enfants nus, était une copie d’un cliché de 1975 du photographe français Jean-François Bauret.

Lire aussi : 

Si Game of Thrones m’était conté… en mines de crayon

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer