La Chambre de commerce de Belgique et du Luxembourg en Russie célèbre Pierre le Grand

Pierre le Grand.

Pierre le Grand.

Image libre de droit
Des initiatives pour le tricentenaire de la visite de l'empereur à Liège

En 1717, l'empereur russe Pierre le Grand, fondateur de Saint-Pétersbourg, s'est rendu en Belgique, et plus précisément à Liège et Spa, ville dont il a grandement contribué à faire connaître les thermes. Cette visite marqua le véritable début des relations diplomatiques entre les deux pays.

C'est à l'occasion du tricentenaire de sa venue que le 21 mars à Moscou s'est tenu le Gala annuel de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Belgique et du Luxembourg en Russie, consacré au développement de la coopération entre les trois pays.

Crédit : Erwann PensecCrédit : Erwann Pensec

Le directeur général de la Chambre de Commerce Belgo-Luxembourgeoise en Russie, Oleg Prozorov a profité de l'événement pour présenter brièvement le programme des actions que la Russie, la Belgique et le Luxembourg mèneront conjointement en 2017. Par exemple, du 9 au 11 avril, une délégation de la CCBLR se rendra dans la République du Tatarstan afin de rencontrer des entrepreneurs et investisseurs locaux. En retour, les représentants de plusieurs entreprises russes partiront en octobre pour la Belgique et le Luxembourg. En avril, l'institution animera par ailleurs une conférence portant sur Les enjeux des exportations russes en Europe avant d'organiser, le 15 novembre à Moscou, la troisième édition de son Forum Commercial international.

Arkady Arianoff, président de la CCBLR, a en effet fait part de l'intention de Gueorgui Romanov, Grand-duc de Russie (et donc descendant de Pierre le Grand) et Président d'honneur de la Chambre, de « continuer le travail de son aïeul : tisser et consolider les liens entre ces pays ». 

Au cours de cet événement, Arkady Arianoff a par ailleurs été décoré de l'Ordre de Saint Stanislas (distinction qui récompensait les personnes ayant servi de manière exceptionnelle les intérêts de l'Empire russe) par le chef de la Maison Impériale de Russie, la Grande-Duchesse Maria, et a reçu le titre de Membre d'honneur perpétuel de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Russie.

Kurt Demeyere, vice-président de la Chambre de Commerce de Belgique et du Luxembourg pour la Russie et le Bélarus, a également tenu à mettre en avant le potentiel économique de la Belgique, insistant sur différents atouts du pays, tels que les avantages fiscaux, la qualité de vie, la place des exportations dans le PIB national, l'importance accordée à l'innovation, ou encore le faible coût des locaux commerciaux. Il s'est par ailleurs référé aux propos de Vladimir Poutine, qui a récemment appelé à une coopération renforcée entre les deux pays dans les domaines de l'énergie, de l'industrie et de la construction. C'est également avec fierté qu'il a rappelé aux nombreux convives que la Belgique était, au début du XXe siècle, le premier investisseur étranger en Russie. La longue amitié entre les deux pays a d'ailleurs été le fil conducteur de ce gala.

Crédit : Erwann PensecCrédit : Erwann Pensec

En clôture de discours on a par ailleurs annoncé l'érection, en juin, d'une statue à l'effigie de l'illustre tsar sur la Place Saint-Pierre, à Liège, qui donnera lieu à une grande réception au Palais provincial. Le 21 juin, date anniversaire de cet événement historique, l'association Le Grand Liège et la Fondation Pierre le Grand accueilleront de nombreux convives à l’Hôtel de Bocholtz.

De son côté, la ville de Spa célébrera également le tricentenaire de cette visite impériale, et devrait proposer des promenades guidées, notamment autour du pouhon Pierre-le-Grand.

Lire aussi : 

L’art russe débarque en force à la Foire des antiquaires de Belgique

Un milliardaire belge veut construire un complexe touristique-musée sur la Moskova

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.