Danone et Nestlé ambitionnent de stimuler le tri des déchets en Russie

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le français Danone, le suisse Nestlé et l’américain Coca-Cola, tous trois membres de RusPro, association regroupant d’importants acteurs étrangers de l’agroalimentaire présents en Russie, souhaitent s’engager dans la création d’infrastructures dédiées au tri sélectif des déchets dans les régions de Russie, relate le journal RBC, informé par Pavel Roudass, directeur de RusPro.

Un projet pilote devrait à cet effet être lancé dès juillet dans l’une des régions du pays pour un montant de plus de 150 millions de roubles (1,74 million d’euros). À noter que près de la moitié de cette somme sera allouée à l’achat et à l’installation de conteneurs dotés de compteurs permettant de contrôler, à distance, leur taux de remplissage.

Les déchets collectés (6 000 tonnes la première année selon les prévisions de RusPro, et 250 000 tonnes annuelles à long terme en cas de succès du projet) seront ensuite recyclés pour connaître une seconde vie sous la forme d’emballages.

Si les autorités compétentes se disent intéressées par cette initiative, des négociations sont actuellement en cours pour déterminer les conditions et la faisabilité du projet.

Dans cet autre article, découvrez les «Jeux de la propreté», ce projet russe proposant de protéger la Planète des déchets de manière ludique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies