Spoutnik-V: quand le «tourisme de vaccination» se heurte à l’objection de la Santé russe

Reuters
Voir Moscou et... se faire vacciner. Proposé à l’intention des résidents de la République tchèque, le séjour prévoyant une vaccination au Spoutnik-V coûte 100.000 roubles (moins de 1.100 euros). Toutefois, aux yeux du ministère russe de la Santé, les organisateurs de ce type de tourisme sont de simples arnaqueurs.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

L’homme d’affaires tchèque d’origine russe Andreï Konstantinov a révélé au journal Hospodarske Noviny ses projets de proposer aux Européens d’effectuer des voyages à Moscou, dont le programme prévoie la vaccination contre la Covid-19. Dans les médias tchèques, ce genre de séjour a déjà été baptisé « Spoutnik trip » en l’honneur du premier vaccin anti-Covid-19 enregistré dans le monde, le Spoutnik-V.

La réservation du séjour coutera 3 000 couronnes (10 000 roubles ou un peu plus de 100 euros), quant au voyage complet, il reviendra à 30 000 couronnes. Comment sera-t-il organisé ? Le touriste obtient un visa sur la base de l’invitation à la vaccination envoyée par une polyclinique. Ensuite, il se teste et achète un billet à destination de Moscou.

Une fois dans la capitale russe, il se fait injecter la première dose de Spoutnik-V (la vaccination se fait en deux phases), puis passe à Moscou trois semaines avant de recevoir la seconde. Il acquiert donc les anticorps et prend le chemin du retour. Si le client le souhaite, il peut renoncer au programme de divertissement prévu entre les deux phases et repartir provisoirement. De quel programme s’agit-il et où les touristes séjourneront-ils ? Aucune précision n’est fournie.

>>> Qu’apprend-t-on de nouveau sur le vaccin Spoutnik V de la publication dans The Lancet?

Ces tournées doivent en principe débuter dès novembre 2020 dans la polyclinique moscovite AO Meditsina, soit après la fin de la troisième phase des essais cliniques, a confié Konstantinov à Business FM.

« Une fois la troisième phase terminée, c’est là que les gens viendront. Il s’agit d’un accord de partenariat pour l’avenir proche, il est donc question du mois prochain (novembre, ndlr). Cela dépend de la vitesse de la résolution des questions – nous devons bien fournir au moins quelques garanties aux clients », a déclaré Konstantinov. Comme il l’a confié au journal Kommersant, les listes d’attente ont déjà été formées et comptent déjà les noms de plusieurs centaines de personnes.

Le président de la polyclinique, l’académicien Grigori Roïtberg a déclaré que l’établissement n’avait aucun lien avec ces séjours et qu’il ne participait d’ailleurs pas aux tests cliniques du vaccin Spoutnik-V.

« C’est la première fois que j’en entends parler, nous ne faisons rien de ce genre. Je n’ai pas ces vaccins à ma disposition. [...] Nous faisons du tourisme médical, mais sur d’autres axes : la thérapie radionucléide, quelques possibilités pour l’oncologie, nous accueillons toujours des malades de différents pays. La question de la Covid-19 n’a même pas été évoquée. [...] Aucune vaccination en tant que tourisme n’a jamais eu lieu et nous ne l’envisageons pas », a-t-il assuré à Business FM.

>>> Comment les hôpitaux russes font-ils face à la seconde vague de Covid-19?

En Russie, la vaccination commerciale n’est pour le moment pas possible, a pour sa part expliqué l’adjoint au ministre de la Santé du pays, Alexeï Kouznetsov.

« C’est une simple arnaque. La vaccination contre la Covid-19 est impossible sur une base commerciale ou pour les touristes. La vaccination est en cours et pour les citoyens elle est gratuite. La priorité absolue, ce sont les Russes », a déclaré le responsable, avant d’ajouter que ce n’est seulement que quand les personnes les plus à risque et tous les Russes désireux se seront fait vacciner que l’on « pourrait parler de quelconques livraisons commerciales ».

Dans cet autre article, nous vous livrons toutes les informations à connaître au sujet du Spoutnik-V.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies