Hausse de près de 25% des exportations russes de matériel agricole

Reuters

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Malgré la difficile conjoncture mondiale, la Russie a, au cours des sept premiers mois de l’année en cours, enregistré 23% de croissance de ses exportations de machines agricoles par rapport à la même période en 2019, informe Rosspetsmach, l’Association russe des fabricants de matériel et équipement spécialisés.

Ces ventes ont représenté un total de 8,6 milliards de roubles (97,75 millions d’euros). Dans le détail, il s’agit de 646 moissonneuses-batteuses (+42%), de 52 arroseurs automatiques (+62%), de 1 370 adaptateurs de moissonneuses-batteuses (+27%, cela correspond à la pièce modulable servant de faucheuse, moissonneuse, ramasseuse-presse, etc), de 472 herses (+20%), de 274 tracteurs agricoles à quatre roues motrices (+12%), et de 209 charrues (+10%).

Si, en termes financiers, la République tchèque domine, parmi les marchés d’écoulement, le classement des augmentations les plus importantes, avec un montant total des transactions en hausse de 540%, suivie par les Pays-Bas (+230%), la France affiche également un accroissement de ses importations, avec un taux de 20%.

« La croissance annuelle des exportations de machines agricoles nationales depuis 2013 est due à la forte compétitivité et à la plus grande efficacité économique des engins en provenance de Russie, à l'introduction d’une nouvelle production innovante sur le marché avec son adaptation au travail dans des conditions variées et sur des sols complexes », fait état Rosspetsmach.

À noter que ces résultats ont pourtant souffert des restrictions imposées aux événements du secteur dans ce contexte de pandémie, notamment l’annulation d’expositions internationales. Toutefois, les spécialistes de l’association prévoient que le bilan annuel ne devrait pas être inférieur aux 12 milliards de roubles (136,45 millions d’euros) de l’an dernier, ce qui constituait déjà un record historique.

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment l’URSS a tenté de devenir une puissance agricole en cultivant des terres autrefois vierges.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies