Renault Russie achève le processus de digitalisation de ses ventes

Présentation du Renault Arkana à Moscou

Présentation du Renault Arkana à Moscou

MIT Russia/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Afin de répondre aux attentes de sa clientèle et de palier aux réalités actuelles du marché, perturbé par la pandémie, la filiale russe du constructeur français a mis un point d’honneur à achever le processus de digitalisation de ses ventes, initié il y a de cela plusieurs années, informe le groupe sur son site.

En effet, si dès 2016 avait été inauguré le showroom internet de la marque, et qu’en 2019 avaient été rendus possibles, dans le cadre d’une phase localisée de test, l’achat en ligne puis la livraison à domicile d’un crossover Renault Arkana, désormais, les automobilistes russes pourront acquérir n’importe quel modèle de la gamme et le recevoir directement chez eux, sans se rendre physiquement chez un concessionnaire. Il s’agit là d’une première sur le marché automobile russe.

À noter que l’intégration progressive de ce nouveau système à l’ensemble du pays est actuellement en cours et que 27 villes en bénéficient d’ores et déjà.

Ainsi, pour s’équiper d’un véhicule neuf, les clients potentiels pourront dorénavant, sur la plateforme de la marque, choisir leur mode de paiement, sélectionner les accessoires et options de leur modèle, souscrire à diverses assurances et garanties, et enfin, choisir le lieu et jour de livraison. Soulignons toutefois que la remise du bien s’effectuera en présence d’un manager du centre concessionnaire afin de remplir les documents papiers nécessaires.

Dans cet autre article, nous vous dévoilions une nouvelle version du SUV Renault Kaptur, réservé au marché russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies