Quelles sont les professions les mieux rémunérées de Russie?

Yuri Smityuk/Sputnik
Si vous êtes foreur ou producteur de tabac, alors vous avez peut-être de grandes perspectives d’avenir en Russie….

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La Russie est un pays où les salaires sont bas mais où le taux d’emploi est élevé. Ici, on gagne peu mais le chômage est très faible, cette tendance remontant à deux décennies. « C’est le prix à payer pour le choix fait par les autorités russes dans les années 90 d’éviter une explosion sociale », déclare Tatiana Maleva, directrice de l’Institut d’analyse et de prévision sociales auprès du RANKhiGS.

Mais même dans cette réalité, certains sont prêts à très bien payer pour certaines compétences. Selon le Service fédéral des statistiques (Rosstat) pour le premier semestre de 2018 (données les plus récentes), les spécialistes suivants sont les plus demandés.

Finance et assurance

Il y a quelques années, les sanctions ont sérieusement entravé les perspectives de carrière des financiers russes et les exigences en la matière se sont encore renforcées. Cependant, ceux qui ont tenu bon ont eu de la chance : ils sont aujourd'hui au sommet des professions les mieux payées du pays. Leur salaire mensuel moyen est de 149 778 roubles, soit 2 111,79 euros.

« Dans un contexte de sanctions, lorsque la présence d'entreprises occidentales en Russie est réduite, le recrutement de spécialistes russes [par les entreprises occidentales] perd considérablement son sens », a déclaré Felix Kougel, directeur général de la société de recrutement Unity. Mais les financiers expérimentés ont commencé à recevoir des offres intéressantes sur le marché intérieur, « avec une rémunération décente, quelle que soit la situation dans l'économie nationale », dit Kugel.

La différence de salaire entre le financier et l'assureur n’est que de 8 roubles (10 centimes d’euro) dans le classement. Et c’est pourtant dans le secteur de la finance et des assurances en Russie que l’écart salarial est l’un des plus importants entre un spécialiste débutant et un responsable – avec un facteur 17 !

>>> Est-il facile de trouver un emploi en Russie en tant qu'étranger?

Travailleurs du secteur pétrolier

Les spécialistes de l'extraction et du traitement du pétrole brut ont toujours figuré en tête de classement. Ceux qui extraient le pétrole reçoivent 142 044 roubles (2 002,74 euros) et ceux qui le transforment touchent à peu près le même montant - 141 731 roubles (1 998,33 dollars).

De plus, bien entendu, le salaire dépend en grande partie de votre lieu de travail. Par exemple, le salaire d'un foreur dans le Grand nord russe, soumis à des conditions climatiques très difficiles, sera plus élevé que celui de son collègue travaillant en Bachkirie ou au Tatarstan. Mais ce sera dans tous les cas un salaire élevé. Autre chose : « Le potentiel de croissance est presque épuisé ici », selon les analystes, car les prix du pétrole ont peu de chances d’augmenter.

Cosmonaute et aviateur

Presque tous les petits garçons soviétiques rêvaient de devenir cosmonautes. Ceux qui ont réussi à réaliser leur rêve touchent aujourd’hui en Russie en moyenne 109 307 roubles (1 541,17 euros). Les pilotes ont un salaire équivalent - 108 402 roubles (1 528,41$) par mois.

Dans le même temps, le salaire des cosmonautes russes, ainsi que des cosmonautes du monde entier, dépend de la durée de la mission. En Russie, le travail en orbite est mieux payé que celui de leurs collègues sur Terre, le salaire des premiers pouvant être sept fois supérieur à celui des seconds. Le salaire maximum en Russie, selon Forbes, dépasse 1,5 million de roubles (21 000 euros). Mais cela reste plusieurs fois moins que ce que touchent leurs collègues étrangers, par exemple aux États-Unis.

Fabricants de tabac et scientifiques

Ceux qui travaillent dans le secteur de la production de tabac reçoivent en moyenne 102,604 roubles (1446,66 euros), et il s’agit d’un secteur dans lequel les salaires augmentent sans cesse. On ne peut pas en dire autant des salaires des chercheurs - ils sont extrêmement instables et il peut y avoir un grand fossé.

Par exemple, à la fin de l’année 2017, les scientifiques, toujours selon Rosstat, recevaient 49 000 roubles (690 euros) et début 2018, 100 000 roubles (1409,95 euros). Cela s'explique par le fait que début de 2018, l'Agence fédérale des organisations scientifiques a financé la mise en œuvre de missions d'État. En conséquence, les salaires ont officiellement augmenté, mais on ne sait pas combien de temps la profession se maintiendra à ce niveau.

Télécommunications et TI

Il s'agit depuis longtemps de l'un des secteurs affichant la croissance la plus rapide et les mieux rémunérés, en Russie comme dans le reste du monde. L’écart salarial dans le domaine de la programmation et de l’informatique en Russie reste très élevé – avec un facteur 18 - mais ces métiers sont également parmi les plus recherchés : les experts prédisent que dans 10 ans, la Russie sera confrontée à une pénurie de 2 millions de spécialistes. Et pour le moment, il y a moins de trois CV par offre d’emploi, selon la société de recrutement HeadHunter. La demande en analystes de données, programmeurs et spécialistes techniques est particulièrement élevée.

Dans cet autre article, retrouvez sept questions à vous poser avant de chercher un emploi en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies