MaxiPRO, le nouveau concept d’hypermarchés de Leroy Merlin pour le marché russe

Panoramic/Global Look Press

En Russie, Leroy Merlin est en passe de développer un nouveau réseau d’hypermarchés, baptisés MaxiPRO, se spécialisant dans les matériaux et fournitures de construction et destinés à une clientèle constituée de PME, informe le journal économique Kommersant. Il s’agit là d’un concept parfaitement novateur pour ce marché.

Ces points de vente seront en réalité inaugurés dans les locaux de la chaîne finlandaise Kesko (magasins K-rauta), rachetés par le groupe français en février 2018 pour un montant de 12 milliards de roubles (165,84 millions d’euros). Il est ici question de 12 bâtiments d’une superficie totale de 126 000m². En plus des zones marchandes, ces hypermarchés comprendront ainsi des showrooms, points de locations d’outillage, lieux de coworking, et autres salles de réunions et de négociations.

>>> En Russie, le premier lot du tout nouveau Renault Arkana s'est arraché en trois heures seulement

Ce nouveau format sera cependant, dans un premier temps, testé au sein de deux sites moscovites jusqu’à la fin 2021. Le coût de construction de tels magasins est en outre estimé à 500-600 millions de roubles (6,91-8,29 millions d’euros), tandis que les investissements totaux d’ici la fin de l’année afin de lancer ce projet devraient atteindre le milliard et demi (20,73 millions d’euros).

Pour rappel, Leroy Merlin s’impose aujourd’hui comme le plus important détaillant en matière de bricolage en Russie, avec une part de marché dépassant les 21% dans ce secteur. Le chiffre d’affaires de la compagnie en 2018 s’est élevé à 272 milliards de roubles (3,76 milliards d’euros), contre 49,3 milliards (681,33 millions d’euros) pour son plus proche concurrent, la firme russe Petrovitch.

Dans cet autre article, nous vous présentons différentes grandes entreprises étrangères poursuivant leurs investissements en Russie, malgré un contexte parfois difficile.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies