En 2018, Renault a presque quadruplé son bénéfice issu du constructeur russe AvtoVAZ

Lada

AvtoVAZ, premier constructeur automobile russe, dont l’actionnaire majoritaire n’est autre que le groupe Renault, a rapporté à ce dernier 204 millions d’euros en 2018, soit 149 de plus que l’année précédente, rapporte le journal Rossiyskaya Gazetase référant au service de presse de la compagnie.

Ce résultat s’expliquerait par une optimisation des dépenses, mais aussi par la popularité grandissante de Lada, marque dont la société est à l’origine, sur un marché russe en croissance. 360 000 véhicules de cette gamme y ont en effet été écoulés l’an passé. Par ailleurs, l’expansion de l’entreprise à l’étranger se poursuit, avec 38 000 voitures exportées, permettant à Lada de devenir le leader du marché kazakh et le second acteur de celui de Biélorussie.

À noter que sur le marché national, c’est la Lada Vesta qui s’est imposée comme vedette de 2018, avec quelque 108 000 ventes, suivie de près par la Lada Granta, privilégiée par 106 000 automobilistes.

Dans cet autre article, nous vous narrons la grandeur et la décadence de l’industrie automobile dans l’Empire russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies