Par quoi l’Extrême-Orient russe attire-t-il des touristes étrangers?

Legion Media

Tronçon du célèbre transsibérien, volcans et geysers – dans son rapport Développement du tourisme dans l’Extrême-Orient russe, la société de conseil internationale EY analyse les principales tendances et perspectives de cette partie asiatique du pays, informe l’agence RIA Novosti, après avoir pris connaissance de l’étude.  

Se basant sur les données recueillies en ligne auprès de 1 500 répondants venant de cinq pays, dont l’Allemagne, la Corée du Sud et le Royaume-Uni, les auteurs de l’enquête constatent que l’Extrême-Orient russe séduit les étrangers par le tourisme écologique et sa nature.

Lire aussi : 24 ou 48 heures à Vladivostok: que faire dans la ville la plus orientale de Russie?

« Entre 30 et 45% des sondés aimeraient faire un voyage à bord du Transsibérien, près d’un tiers voir le parc Volcans du Kamtchatka », cite RIA Novosti un extrait de l’étude.

La Vallée des geysers constitue un autre pôle d’attraction, notamment auprès des Européens.

Au total, d’après l’étude, les flux touristiques vers cette région reculée ont en outre augmenté de 71,5% au cours de ces trois dernières années pour atteindre 5,4 millions de personnes en 2017.

Dans cette vidéo époustouflante, découvrez la magnificence de la péninsule du Kamtchatka.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies