La société française Blablacar entame la monétisation de ses services en Russie

Getty Images

En ce mercredi 10 octobre 2018, la plateforme de covoiturage Blablacar a lancé la monétisation de ses services sur les territoires russe et ukrainien, a communiqué le service de presse de la société à l'agence d'information Interfax. Ainsi, les voyageurs désirant effectuer un trajet de plus de 120 kilomètres auront à verser une certaine somme afin de réaliser une réservation sur le site de cette société française.

À noter que le tarif imposé aux utilisateurs dépend de la date à laquelle ils effectuent cette réservation. Pour un trajet le jour même, il faut en effet compter 149 roubles (2 euros), tandis que pour une réservation pour le mois à venir, il faut en débourser 199 (2,6 euros).

Lire aussi : En temps de crise, les Russes se tournent vers l’économie du partage

La réservation de place pour des trajets de moins de 120 kilomètres reste quant à elle gratuite, tandis que la somme versée au conducteur continue d’être versée en liquide.

« Le coût final du trajet pour le passager sera inférieur ou équivalent au prix d’un billet de bus ou de train », affirme Blablacar, se voulant rassurant.

Dès 2016, Blablacar avait en réalité mené des expérimentations sur le marché russe quant à la monétisation du service. La compagnie avait alors introduit une commission de 20% sur le trajet Tcheliabinsk – Ekaterinbourg, deux villes de l’Oural. Ambitionnant d’étendre ce système à l’ensemble du pays, l’entreprise s’était cependant par la suite ravisée.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi les Moscovites sont fans d’auto-partage !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies