Comment les Russes économisent pour faire face à la crise

Alexander Ryumin/TASS
Avec la hausse des prix à la consommation, les Russes sont de plus en plus nombreux à couper dans leurs dépenses. Pendant que la population cherche à économiser de l’argent, les industries alimentaire, textile et du tourisme commencent à en ressentir les conséquences.

Crédit : Alexander Ryumin / TASS Crédit : Alexander Ryumin / TASS

L’année dernière a été éprouvante pour la plupart des Russes. La crise économique accompagnée d’une hausse des prix à la consommation et d’une baisse des revenus a plongé de nombreux Russes dans une situation difficile. Une année plus tard la situation ne s’est toujours pas améliorée.

Même si les Russes sont moins nombreux à réduire leurs dépenses globales (82% aujourd’hui contre 89% l’année dernière), la population économise toujours sur nombre d’articles ménagers et les vacances, entre autres, selon les informations recueillies en juin par la société de recherche Romir. Voici la liste de cinq produits les plus touchés par les coupes budgétaires.

Alimentation

Crédit : ReutersCrédit : Reuters

L’alimentation est généralement le premier poste à être réduit en temps de crise économique. Alors que le nombre de Russes économisant sur l’alimentation s’est réduit de 4% par rapport à l’année dernière, c’est toujours le poste d’économie le plus populaire. 39% des Russes, principalement les habitants des grandes villes et les retraités, comptent toujours leurs sous dans les supermarchés et choisissent de dépenser moins.

Vêtements

Crédit : Vladimir Astapkovich / RIA NovostiCrédit : Vladimir Astapkovich / RIA Novosti

Réduire les achats de vêtements et chaussures est le deuxième moyen le plus populaire d’économiser en Russie. Par rapport à l’année dernière, 31% des sondés se sont privés d’une nouvelle paire de chaussures ou d’une belle robe neuve, mais cette année, le chiffre a crû légèrement pour passer à 33%. Il semblerait que les Russes sont plus nombreux à dépoussiérer leurs vieux jeans usés.

Cela a évidemment eu un effet nocif sur les grandes marques qui, pour beaucoup d’entre elles, quittent le marché russe. Mexx et Monsoon Accessorize, entre autres, ont récemment annoncé qu’ils cessaient leurs activités dans le pays.

Voyages

Crédit : ZUMA Press / Global Look PressCrédit : ZUMA Press / Global Look Press

À situations désespérées, mesures désespérées : 30% des Russes dépensent moins pour partir en vacances. Ce chiffre est en hausse de 9% par rapport à 2016 et les Russes sont moins nombreux à partir à l’étranger qu’à passer leurs vacances sur le sol national. L’année dernière, près de 16 millions de Russes ont afflué vers les plages de la mer Noire et, cette année, ce chiffre devrait atteindre environ 21 millions.

Loisirs

Crédit : Service de presseCrédit : Service de presse

Les gens économisent également sur les loisirs. Comme pour les voyages, 30% des Russes optent pour un film à la maison plutôt qu’un billet de cinéma. Heureusement, les alternatives gratuites à Moscou sont là pour soulager la douleur d’avoir raté le dernier blockbuster avec des super-héros.

Alcool / Cigarettes

Crédit : TASS Crédit : TASS

Les Russes sont nombreux à réduire la voilure sur les petits plaisirs : les cigarettes et l’alcool. 21% des Russes choisissent d’en acheter en moins grandes quantités.  

Lire aussi : 

Pourquoi la Russie réintroduit les cartes de rationnement

En Russie, le travail au noir atteint un niveau record

À ne pas manquer