Le développement des régions russes au menu du Forum de Sotchi

Le forum international 2016 à Sotchi.

Le forum international 2016 à Sotchi.

Alexander Ryumin / TASS Host Photo Agency
Les récentes élections législatives vont influencer sur le forum international de l’ancienne ville-hôte des Jeux olympiques de 2014. Les propositions d’investissement seront plus rares, mais les autorités avanceront de nouvelles idées pour un développement harmonieux du pays.

Les spécialistes des investissements seront rassemblés le 30 septembre à Sotchi pour réfléchir aux moyens d’améliorer la gouvernance en Russie, avec l’ouverture du forum économique international annuel.

Plus de 7 000 personnes venues de 25 pays du monde y participeront, y compris des participants venus d’Europe et d’Amérique du Nord. Ces chiffres ont été annoncés à l’agence de presse RIA Novosti par le vice-premier ministre russe Dmitri Kozak à la veille de l’ouverture du forum. 

Selon lui, plus de 70 gouverneurs russes ont déjà confirmé leur participation au plus grand rassemblement d’investisseurs du pays. « Depuis que le forum existe, il a été très largement reconnu, non seulement comme un endroit permettant d’attirer des capitaux étrangers,

mais aussi en tant que moyen pratique de développer des projets dans le cadre de partenariats public-privé et en attirant les capitaux d’investisseurs russes », a déclaré à RBTH Timour Nigmatoulline, analyste financier chez Finam. Par exemple, 417 accords pour un montant total de 5,9 milliards d’euros avaient été conclus au forum de Sotchi en 2015.

Principales spécificités

Les récentes élections à la chambre basse du parlement russe (Douma) et le possible remplacement de certains dirigeants auront une influence certaine sur l’actuel forum, fait remarquer M. Nigmatoulline. Selon lui, ceci pourrait se répercuter sur le nombre de projets d’investissements représentés et sur le montant des accords conclus.

Par exemple, le gouverneur du territoire de Krasnodar, la région du sud du pays dans laquelle se trouve Sotchi, a déclaré qu’il présenterait 4,5 fois moins de propositions d’investissement que l’année dernière. Le forum sera certainement centré sur le développement de la substitution aux importations et le stimulation du potentiel d’exportation, y compris dans le secteur des services touristiques, ajoute M. Nigmatoulline.

Les autorités russes profitent de ce genre de forums pour faire appel à l’expérience du reste du monde. Par exemple, suite aux discussions du forum économique international de Saint-Pétersbourg en 2015, la Russie a lancé un projet de bureau de réforme des secteurs clés de l’économie : cette réforme est basée sur l’expérience relatée durant une conférence par l’ancien premier ministre britannique Tony Blair.

« En général, les forums économiques sont largement consacrés au développement de l’économie russe et mondiale et au développement et au renforcement des liens entre les participants russes et étrangers », explique Alexandre Egorov, analyste chez TeleTrade. Selon lui, le forum 2016 ne fera pas exception.

Miser sur les régions

La liste des participants, parmi lesquels figurent les gouverneurs de différentes régions, laisse entendre que c’est précisément la question du développement régional qui sera au centre des débats, considère Alexandre Egorov.

Selon lui, la réduction de l’énorme différence de développement socio-économique et de niveau de vie entre les régions russes sera à l’ordre du jour. Manifestement, organisateurs comme participants sont décidés à drainer des investissements vers les régions, ajoute-t-il.

« Malgré la participation de fonctionnaires fédéraux et d’invités internationaux, le forum de Sotchi a un caractère régional », déclare Gueorgui Vaschenko, dirigeant des opérations sur les marchés financiers russes chez Freedom Finance. Selon lui, c’est précisément cela qui constitue la cible principale du programme.

« Le thème central du forum à venir sera l’attraction d’investissements », confirme Sergueï Khestanov, conseiller en macroéconomie du directeur général d’Otkrytie Broker. Selon lui, les restrictions qui pèsent sur l’accès au marché occidental vont pousser les entités économiques russes à chercher des sources alternatives de financement

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.