Un Jour dans l’histoire: l’'inauguration de la résidence d’été des tsars à Peterhof

State Museum Petergof
Il est souvent considéré comme le Versailles russe, dont Pierre Ier s’est inspiré

Crédit : PeterhofCrédit : Peterhof

Ebloui par le château de Versailles, qu’il a visité lors de son passage en France, Pierre le Grand s’est mis en tête de bâtir une résidence d’été pour la famille impériale qui n’aurait rien à envier aux plus luxueux des palais européens.

En outre, cet immense complexe alliant jardins et palais et situé sur la rive sud du Golfe de Finlande, à proximité de Saint-Pétersbourg, devait symboliser la victoire russe dans la lutte pour obtenir un accès aux eaux de la mer Baltique.

Les travaux de construction ont débuté dans les années 1710 et ont battu des records de vitesse. Pierre le Grand les supervisait lui-même, en témoignent les nombreux décrets et plans qui nous sont parvenus. L’empereur a porté une attention toute particulière aux fontaines : les lieux étaient en effet propices à l’installation d’un système de canalisation permettant leur construction.

En août 1723, Peterhof était inauguré en fanfare, les Jardins du bas, le Canal maritime, une partie des fontaines, les palais supérieurs, le château de Marly et le château Monplaisir étaient déjà achevés.

Pierre le Grand n’a pas pu profiter longtemps de sa réalisation, puisqu’il disparaît en 1725. Le complexe est alors quelque peu délaissé. Les travaux de construction n’ont repris qu’en 1730 durant le règne d’Anna Ioanovna. La résidence à beaucoup évolué au gré des règnes successifs. Le célèbre architecte italien Francesco Bartolomeo Rastrelli a d’ailleurs participé en son temps à certains chantiers.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Peterhof a été occupé par les Allemands à partir de l’automne 1941, lesquels ont incendié les palais, coupé les arbres du parc et détruit les fontaines. Mais quelques mois à peine après la victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie, sapeurs et volontaires ont étaient à pied d’œuvre pour restaurer la résidence. Elle a pu ainsi rapidement rouvrir ses portes au public.

Lire aussi : 

Peterhof, ville des fontaines magiques dans les environs de Saint-Pétersbourg

« Ne bouffe pas comme un porc »: les leçons de bonnes manières de Pierre le Grand

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer