Un Jour dans l’Histoire: la première alliance franco-russe voit le jour

Pierre le Grand à Versailles, 1717.

Pierre le Grand à Versailles, 1717.

Archives
Les deux pays ont signé en 1717 un accord avec la médiation de la Prusse

Pierre le Grand à Versailles, 1717. Crédit : ArchivesPierre le Grand à Versailles, 1717. Crédit : Archives

L’année 1717 a vu se réaliser un souhait de longue date de Pierre le Grand: le tsar a visité Paris dans le cadre de son deuxième voyage à l'étranger.

L’objectif principal de son visite en France était la conclusion du traité d'Amsterdam, qui était destiné à aider la Russie à mettre fin à l’épuisante Guerre du Nord la mettant aux prises avec la Suède.

Les pourparlers préliminaires ont été menés à partir d'octobre 1716. La préparation de l’accord a été négociée par l’intermédiaire de la Prusse.

Selon le document, signé par les trois parties, les monarques des trois pays européens expriment leur désir d'établir une « union étroite et une amitié ». Aux termes de l’entente, la Russie et la Prusse devenaient les garants des traités de paix d'Utrecht et de Baden qui mirent fin à la guerre de Succession d'Espagne. À son tour, la France se portait garante du futur traité de paix entre la Russie et la Suède.

Les historiens estiment que Pierre Ier cherchait à obtenir un rapprochement maximal avec la France: lors de la préparation de l’accord, le tsar russe a même envisagé la possibilité d’une union dynastique, et songeait à donner la main de sa fille Elisabeth à Louis XV, alors âgé de six ans.

Lire aussi : 

Vrai ou faux: que savez-vous de Pierre le Grand?

« Ne bouffe pas comme un porc »: les leçons de bonnes manières de Pierre le Grand

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer