Les trompe-l’œil visuels et gustatifs d’un restaurateur russe

Name restaurant
Roustam Tanguirov, chef cuisinier du restaurant moscovite Name et célèbre lauréat de prix culinaires, vous invite dans les coulisses de la haute cuisine pour vous permettre d’élargir vos horizons sur la présentation des plats. Vous serez certainement éblouis par l’art culinaire de ce restaurateur.

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Pâté de caille

Ce plat est un trompe-l’œil – une tendance qui connaît un regain d’intérêt ces dernières années. Regardez de près, ni le nid ni les œufs ne sont réels, ils sont respectivement faits de légumes sautés et de pâté de caille. Toutes les femmes ont, sans le moindre doute, de l’encre de seiche dans leurs cuisine – l’encre sert à faire les petites tâches sur les œufs, mais c’est de la haute cuisine, n’oublions pas !

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Viande de renne au potiron et pignons de pin

C’est la toundra miniature dans votre assiette ! Viande et mousse de renne, airelles et pignons de pin, pommes sauvages et herbes locales se marient pour créer le bon environnement et le bon goût. Et n’oubliez pas l’assiette : elle ressemble à une vaste toundra, n’est-ce pas ?

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Pierres en glace à la vanille

Nous les Russes, nous sommes si durs que nous mangeons même des pierres ! Bon, on ne le fait pas tous les jours, mais uniquement quand les récoltes sont mauvaises. Enfin, pour être tout à fait honnête, ces pierres sont en réalité des meringues ; un autre trompe-l’œil. Sérieusement, vous pouvez prendre une pierre et la croquer, vous tomberez sur de la crème très tendre à l’intérieur !

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Le dessert Hiver dans le Nord

À propos des Russes durs et de leur climat hostile : avez-vous déjà vu un vrai hiver nordique ? Désormais, vous pouvez le faire avec cette assiette recouverte de givre. À moins que ce soit un…  cheesecake ?!

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Crème brûlée aux pétoncles

Avec ses délices extraordinaires, Tanguirov vous emmène en voyage à travers les vastes et hétéroclites terres russes. Ce plat vous emmène en mer de Béring : pierres en meringue, sorbets d’algues, miettes d’encre de seiche et crème brûlée aux pétoncles. Il est très difficile de marier les ingrédients sucrés et les crustacés, et pourtant, ce plat est à la fois beau et savoureux !

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Crabe sauvage dans la nature

Il est rare de goûter le crabe dans sa propre carapace chitineuse. Surtout s’il vient du célèbre village de Teriberka, situé sur la mer de Béring, où un quota de récolte strict est en vigueur. Mais celui-ci semble n’avoir même pas quitté son habitat : algues, mousse, brindilles de pin, feuilles de bouleau, même l’assiette ressemble à l’aurore boréale pour parfaire le tableau.

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Hareng au pain et aux pommes de terre

Ce plat est fait de pain de seigle, de hareng, de pommes de terre, d’oignions nouveaux et de concombres, mais aucun peintre de nature morte ne saurait résister à l’envie de le peindre.

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Décoration de sapin de Noël « Boule en sucre »

Qui a cassé cette boule de Noël ?! Au fait, pourquoi est-elle recouverte de sucre glace ? Ce plat trompe-l’œil reflète parfaitement l’esprit du Nouvel An russe avec son aspect enneigé et son fourrage aux clémentines. Un Nouvel An russe n’est pas possible sans clémentines !

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Gâteau à la carotte aux textures variées

Le gâteau à la carotte semble défier toutes les façons possibles de cuisiner la carotte. Ici, vous pouvez goûter du beurre à la carotte, du sorbet à la carotte, de la crème de carotte, de la confiture de carotte et des miettes de carotte – sans parler du gâteau à la carotte, évidemment ! C’est un vrai festival des carottes, savoureux, mais également très bon pour votre vue.

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Cheesecake « Hiver précoce »

Game of Thrones nous a déjà prévenu que l’hiver était proche. Tanguirov nous montre à quoi ressemble un hiver précoce : des feuilles d’automne légèrement saupoudrés des premiers flacons de neige. En fait, c’est un cheesecake légèrement nappé de yoghourt.

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Céramique marbrée

Les Russes sont des viandards invétérés, mais le carême est un moment spécial et il a donné vie à ce plat pittoresque. Sachez que si la viande peut être marbrée, le céleri aussi. Une technique de cuisson spéciale, connue de quelques rares restaurants étoilés au guide Michelin, est utilisée et on peut uniquement vous dire qu’elle comprend du jus de betterave.

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Raviolis aux betteraves et à la grenade

Voici un autre plat carêmo-compatible. C’est de la betterave. Mais ce sont des raviolis ! Comme le gâteau à la carotte, ce plat est un mélange de saveurs et de textures de betterave : sorbet, beurre, éponge et raviolis ! Une explosion de rouge.

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Rouge à lèvres comestible, chocolat et fraises

Ce chef-d’œuvre est déjà la carte de visite de Tanguirov et revendique sa renommée. Regardez, il s’agit de rouge à lèvres comestible, un trompe-l’œil incroyable. Fait de chocolat et de fraises, c’est un délice parfait pour les dames. Restez juste prudente, car on serait tentée de le mettre dans son sac à main pensant que c’est du vrai !

Crédit : Restaurant NameCrédit : Restaurant Name

Lire aussi : 

Croquer dans les tableaux de Monet et Degas

Retour en URSS: dix endroits de Moscou pour manger soviétique

À ne pas manquer