Huit endroits où écouter de l’orgue à Moscou

Salle Svetlanov de la Maison internationale de la musique de Moscou

Salle Svetlanov de la Maison internationale de la musique de Moscou

Alamy/Legion Media
L’orgue historique de la Grande salle du Conservatoire de Moscou, qui fêtera son 150ème anniversaire à l’automne prochain, sera inauguré le 17 décembre à l’issue de travaux de restauration. Où peut-on encore écouter à Moscou cet instrument ?

1.      Grande salle du Conservatoire

Crédit : Vladimir Pesnya/RIA NovostiCrédit : Vladimir Pesnya/RIA Novosti


Non seulement c’est un très bel instrument, mais c’est également un magnifique spécimen de l’histoire de la musique, rappellent les critiques. Il a été installé en 1901 et fut le premier orgue pour concert en Russie. L’instrument a été réalisé par l’atelier du célèbre facteur d'orgues du XIXe siècle, Aristide Cavaillé-Coll. Le choix a été réalisé sur conseil de Piotr Tchaïkovski qui était ami avec de nombreux musiciens français. Jusque-là, les instruments étaient commandés en règle générale en Allemagne.

L’orgue a coûté plusieurs millions de roubles or et était d’un grand esthétisme, ce qui lui a valu le Grand Prix de l’Exposition universelle de Paris en 1900. L’instrument est frappé du nom du principal sponsor de l’achat, Serge Von Derwies. Il se souvient des doigts de nombreux musiciens, comme l’organiste français Charles-Marie Widor, le compositeur français Charles Tournemire ou l’organiste et compositeur italien Marco Enrico Bossi.

Tout comme en 1901, c’est un organiste français (dont le nom sera précisé prochainement) qui jouera le jour de l’inauguration de l’orgue restauré, le 17 décembre.

 

2.      Bolchoï

Bolchoï. Crédit : Sergei Fadeichev / TASSBolchoï. Crédit : Sergei Fadeichev / TASS

L’orgue y fit son apparition à la fin du XIXe siècle, mais aujourd’hui c’est un nouvel instrument de la société Glatter-Götz qui y est installé depuis 2013. La musique d’orgue se fait souvent entendre lors d’opéras et de ballets. Ainsi, Piotr Tchaïkovski faisait jouer cet instrument dans La Pucelle d'Orléans, Giuseppe Verdi dans Don Carlos et Otello, Giacomo Puccini dans la Tosca. L’orgue est présent également dans le ballet Roméo et Juliette de Sergueï Prokofiev. Toutefois, les concerts d’orgue sont très rares au Bolchoï.

 

3.      Salle de concert Tchaïkovski

Crédit : Vladimir Vyatkin/RIA NovostiCrédit : Vladimir Vyatkin/RIA Novosti

C’est l’un des principaux orgues de concert de la capitale russe. L’instrument a été réalisé par la société tchécoslovaque Rieger Kloss en 1959 et est aujourd’hui souvent considéré comme un monument de l’époque soviétique. En effet, de nombreux experts musicaux estiment qu’il est techniquement dépassé et que la principale aire musicale de la Philharmonie mérite un nouvel instrument.

 

4.      Musée de la culture musicale Glinka

Crédit : Vitaliy Saveliev/RIA NovostiCrédit : Vitaliy Saveliev/RIA Novosti

Le plus vieil orgue encore en état de marche à Moscou est installé dans le foyer du musée. Réalisé en 1865 par le facteur d’orgue allemand Friedrich Ladegast, il a été offert par le marchand Vassili Khloudov au Conservatoire de Moscou et y a servi aux études pendant presque cent ans. Aujourd’hui, l’instrument « se produit » de nouveau. La salle Prokofiev du Musée abrite un orgue baroque fabriqué et installé par la société allemande Alexander Schuke en 1979. Cet instrument fait résonner en toute beauté les œuvres de Bach, Dieterich Buxtehude, Johann Pachelbel et d’autres compositeurs allemands.

 

5.      Salle Svetlanov de la Maison internationale de la musique de Moscou

Salle Svetlanov de la Maison internationale de la musique. Crédit : Alamy/Legion MediaSalle Svetlanov de la Maison internationale de la musique. Crédit : Alamy/Legion Media

Le bâtiment abrite le plus grand orgue de Russie, un instrument doté de capacités techniques uniques. L’instrument a été réalisé par le groupe allemand de sociétés Klais et Glatter-Götz en 2004. Il joue admirablement la vieille musique, mais laisse des impressions particulières en reproduisant des mélodies romantiques modernes. Les sons de l’orgue sont extrêmement variés et souvent rares, comme, par exemple, « la voix de la baleine » ou le plus grand tuyau d'orgue, de 64 pieds, qui émet des fréquences sonores rappelant les vibrations d’un hélicoptère au décollage.

 

 

6.      Domaine de Tsaritsyno

Le festival Cercle de lumière à Tsaritsyno. Crédit : Sergei Bobylev/TASSLe festival Cercle de lumière à Tsaritsyno. Crédit : Sergei Bobylev/TASS

L’orgue Glatter-Götz a commencé à y résonner assez récemment, en 2008, mais il permet une reproduction authentique de la musique d’antan. De ce fait, les concerts sont composés essentiellement d’œuvres de compositeurs des siècles passés et rassemblent de vrais amateurs d’orgue.

 

7.      Cathédrale de l’Immaculée-Conception de Moscou

Crédit : Ruslan Krivobok/RIA NovostiCrédit : Ruslan Krivobok/RIA Novosti

Cette cathédrale catholique abrite un orgue de la société Kuhn qui est arrivé de Suisse et qui a fêté cette année son 60ème anniversaire. C’est un bel instrument romantique avec une gamme de sons très variée. La fondation caritative Art de la bonté y organise régulièrement des concerts en invitant des organistes russes et étrangers.

 

8.      Église luthérienne Saints-Pierre-et-Paul

Église luthérienne Saints-Pierre-et-Paul. Crédit : Shutterstock/Legion MediaÉglise luthérienne Saints-Pierre-et-Paul. Crédit : Shutterstock/Legion Media

L’église a été dotée en 2006 d’un orgue romantique W. Sauer de 1898 (qui se trouvait initialement à l’église Saint-Michel du district Lefortovo). L’orgue a survécu par miracle à la Révolution de 1917 et a continué son service au crématorium du monastère Donskoï. L’église est aujourd’hui la principale salle de concert de la fondation caritative Belcanto. Pour faire connaître l’orgue plus largement, la fondation a eu l’idée d’assortir les concerts d’effets visuels et d’installations vidéo conçues spécialement pour chaque représentation. Les spectateurs viennent entendre les reprises d’œuvres de grands compositeurs et une musique moderne originale pour orgue.

Le texte est publié en version abrégée. Le texte intégral (en russe) est disponible sur le site 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer