Cinq raisons de regarder V-2. Échapper de l'enfer, le nouveau blockbuster russe sur la WWII

Timour Bekmambetov, Sergueï Trofimov/Bazelevs, Columbia Pictures, 2021
Till Lindemann, chanteur du groupe Rammstein, a chanté une chanson en russe spécialement pour ce film. Et c'était son idée!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Basé sur des événements réels incroyables

V-2. Échapper de l'enfer est basé sur l'histoire vraie du lieutenant senior d'un régiment d'aviation de chasse soviétique, Mikhaïl Deviataïev, qui, en 1944, a été fait prisonnier de guerre. Envoyé dans un camp de concentration sur l'île d'Usedom (dans la mer Baltique), il a été sélectionné pour mener à bien un travail éreintant sur le site d'essai secret allemand de Peenemünde, où de nouveaux chasseurs et des missiles V-1 et V-2 étaient en cours de développement. S’étant retrouvé si proche des avions allemands, Deviataïev n'allait pas rater sa chance de s'enfuir...

L'un des principaux consultants du film est Alexandre Deviataïev, fils du célèbre pilote, qui a contribué à le rendre plus précis sur le plan historique. Certains détails fictifs ont encore été ajoutés pour les besoins  de l’intrigue.

Célèbre réalisateur et éminent producteur

L'un des principaux réalisateurs russes, Timour Bekmambetov est très connu à l'étranger. À Hollywood, il a été à l'origine de films comme Unfriended (2014), Abraham Lincoln : Chasseur de vampires (2012) et d’un remake du légendaire Ben-Hur (2016). Son projet le plus réussi à ce jour est cependant Wanted : choisis ton destin de 2008, avec James McAvoy et Angelina Jolie.

>>> Les crimes nazis les plus terribles commis en URSS

Le producteur du film, Igor Ougolnikov, est connu pour ses films historiquement précis tournant autour de la Seconde Guerre mondiale. Sur sa liste figurent La Bataille de Brest-Litovsk (2010) sur la défense héroïque de la forteresse de Brest (Biélorussie), qui a été la première à combattre les envahisseurs nazis, et a récemment sorti La Dernière Frontière (2020) sur le moment le plus critique de la défense de Moscou à l'automne 1941.

BO de Till Lindemann

Le chanteur du groupe Rammstein a interprété une chanson soviétique intitulée Lioubimy gorod (« Ville bien-aimée ») pour V-2. Échapper de l'enfer. De plus, il l'a chantée en russe !

« Till m'a proposé de chanter cette chanson lui-même, a déclaré Bekmambetov, Je suppose que c'est parce qu'il a grandi à Rostock en République démocratique allemande (RDA). Son père a passé beaucoup de temps à voyager et à travailler comme auteur en Union soviétique. Till lui-même était un pionnier (scout soviétique). Cette chanson lui a été chantée par sa mère quand il était enfant… Il a découvert que je faisais un film sur Deviataïev et que Lioubimy gorod serait son thème principal. En RDA, Deviataïev était considéré comme un héros et il y a un monument en son honneur sur l'île d'Usedom. Il avait été honoré à l'époque soviétique et après l'unification de l'Allemagne. Alors on a fait un clip vidéo ! ».

Utilisation de la technologie War Thunder

La technologie du jeu vidéo a été utilisée au lieu des effets spéciaux numériques traditionnels pour le tournage de V-2. Échapper de l'enfer. Une telle technologie avait déjà été testée dans les films Marvel et la série TV Mandalorian, mais pour la Russie, il s'agit d'une nouvelle expérience.

Le jeu vidéo multijoueur War Thunder a contribué à rendre les vols d'avion plus réalistes ; des pilotes virtuels ont en outre participé à la mise en scène des combats et ont combattu activement l'acteur principal Pavel Priloutchny, qui joue le rôle de Deviataïev.

>>> En images: les visages du front de l'Est vus par les photographes soviétiques

« Nous adorons le rendu des combats aériens, réalisé par nos collègues cinéastes, qui étaient basés sur les pistes de vol enregistrées par des pilotes virtuels. La géométrie des trajectoires de vol, la vitesse et les situations de combat semblent beaucoup plus réalistes que dans d'autres films de guerre modernes. C'est bien que [la technologie]  War Thunder puisse être utilisé non seulement comme un jeu, mais aussi comme un outil, ce qui contribue à améliorer les films », déclare Viatcheslav Boulannikov, producteur de War Thunder. 

Premier film sur la Seconde Guerre mondiale au format vertical

V-2. Échapper de l’enfer est sorti à la fois au format horizontal traditionnel et sous une forme verticale innovante pour les plateformes mobiles, devenant ainsi le premier film au monde à être tourné à ce format.

« Les gens consomment [du contenu] sur leurs téléphones portables et c'est étrange que les cinéastes ne se soucient pas de ce public, a déclaré Bekmambetov. Bien sûr, ce n'est pas ce que nous avons étudié dans nos écoles de cinéma. Ce n'est pas comme ça que nous faisions nos films. Mais c'est le monde d'aujourd'hui et nous devons nous adapter et… je ne sais pas, trouver quelque chose de nouveau ! ».

Dans cette autre publication découvrez cinq films soviétiques qui ont montré la Seconde Guerre mondiale sous un jour nouveau.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies