De Tchaïkovski aux Beatles: qu’écoute Vladimir Poutine?

Kira Lisitskaïa (Photo: AP; studiogstock/freepik.com)
De Mozart à Tchaïkovski en passant par ABBA et Vyssotski, nous avons réuni les chansons préférées de Vladimir Poutine en une playlist présidentielle.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Vous pouvez écouter toutes ces chansons sur la playlist que nous avons créée spécialement pour l’occasion, sur notre profil Spotify.

Concerto pour piano no 1 de Tchaïkovski et Symphonie no 40 de Mozart 

Le président russe a admis à plusieurs reprises son amour de la musique classique. Il a cité, en particulier, le nom de Piotr Tchaïkovski : selon lui, le Concerto pour piano no 1 du compositeur l’a beaucoup influencé.

« J’apprécie la musique moderne tout comme la musique classique dite populaire. Cependant, je n’écoute pas de musique trop complexe, car il faut être un auditeur averti. Mais j’aime bien écouter les musiques classiques des compositeurs les plus populaires », expliquaitPoutine en 2018, dans une interview donnée juste après sa grande conférence de presse annuelle.

Schubert, Mozart, Liszt, Chopin, Beethoven et Brahms se trouvent dans la liste de ses compositeurs préférés.

Où commence la Mère-Patrie ? de Mark Bernes

En 2010, un concert caritatif pour les enfants souffrant de cancer a eu lieu au palais de glace Saint-Pétersbourg. Sharon Stone, Monica Bellucci, Mickey Rourke, Alain Delon, Ornella Muti et des dizaines d’autres célébrités occidentales se trouvaient dans la salle. Certains ont dansé, d’autres chanté ou lu des vers du poète Sergueï Essénine.

À la fin de l’événement, Poutine lui-même est monté sur scène (il était à l’époque premier ministre) et a commencé à jouer au piano l’air de cette célèbre chanson, dont le compositeur est Veniamine Basner et le parolier Mikhaïl Matoussovski, connue grâce au film Le Glaive et le Bouclier, sorti en 1968. Le texte dit :

Où commence la Mère-Patrie ?

Avec les images dans ton abécédaire,

Avec de bons et fidèles camarades,

Qui vivent dans la cour d’à côté.

Peut-être aussi qu’elle commence

Avec cette chanson que nous chantait maman,

Avec ce que dans n’importe quelle épreuve,

Personne ne saura nous dépouiller.

Aujourd’hui, c’est l’une des chansons patriotiques les plus connues en Russie. À l’ère soviétique, les écoliers écrivaient des dissertations sur Où commence la Mère-Patrie ?, et c’est le nom qui a été donné à certains concours de dessin, de chanson, et même à une série télévisée.

>>> Quelles langues parle Vladimir Poutine?

Blueberry Hill de Louis Armstrong

À la même soirée caritative, en plus de jouer une chanson patriotique au piano, Poutine a chanté la célèbre chanson de Louis Armstrong. Malgré son fort accent russe, toute la salle s’est levée pour l’acclamer.

En 2011, à un forum féminin, Poutine a avoué être en vérité un fan de jazz.

Moskovskié okna (« Les fenêtres moscovites ») de Léonid Outiossov

En 2017, le président a de nouveau montré ses talents de pianiste à la résidence de Xi Jinping, président de la République populaire de Chine. Poutine a remarqué l’instrument en allant vers une salle de réunion et y a joué le refrain de cette chanson, la plus célèbre de l’artiste Léonid Outiossov.

Je vous admire la nuit,

Je vous souhaite, fenêtres, tout le bonheur du monde,

Elle m’est si chère depuis longtemps,

Et c’est la plus claire de toutes,

La lumière éternelle des fenêtres de Moscou.

Il a ensuite déclaré que le piano à queue était désaccordé, et qu’il ne pensait pas que la vidéo de lui en train de jouer serait rendue publique.

« Ce n’est pas grave. Je ne pense pas vous avoir déçus », aurait dit Poutine au journal Lenta.ru.

Gimme! Gimme! Gimme! du groupe ABBA

En 2009, The Guardian, citant ses propres sources, affirmait que Vladimir Poutine était un fan du groupe ABBA. Ce dernier s’étant dissous dans les années 1980, un concert privé aurait été organisé pour Poutine avec Björn Again, un groupe britannique reprenant les tubes d’ABBA.

Selon le journal, le groupe aurait joué une quinzaine de chansons d’ABBA pour le président, y compris Waterloo, Gimme! Gimme! Gimme! et Dancing Queen.

Le porte-parole du président, Dmitri Peskov, avait alors nié la présence du chef de l’État au concert. Cependant, en 2018, Peskov dévoilait que Poutine aimait particulièrement « certaines chansons » d’ABBA. Gimme! Gimme! Gimme! en fait, à coup sûr, partie.

>>> Oncle Vova, ce super-héros: Vladimir Poutine dans les chansons russes

Yesterday et Let it be des Beatles

En 2003, avant son concert sur la place Rouge, Paul McCartney a rencontré Vladimir Poutine au Kremlin, où il a interprété Let it be pour le président, qui n’allait pas pouvoir assister à l’événement public.

Le chef d’État était admiratif et a qualifié la performance de McCartney de « bouffée de liberté ».

Dmitri Peskov a également parlé de l’amour que Poutine porte aux Beatles, qu’il apprécie encore plus qu’ABBA.

En mai 2020, le journal britannique Daily Express déclarait que le président apprécie une autre chanson des Beatles, Yesterday. Impossible de choisir la meilleure, et vous pouvez donc les trouver toutes les deux dans la playlist que nous avons réalisée, accessible en fin d’article.

Ty niéssi menia reka (« Porte-moi, rivière ») de Lioubè

C’est encore en 2002 que les Russes ont appris que Vladimir Poutine est fan du groupe de rock Lioubè, qui chante depuis plus de 20 ans sur la nature russe, sur la vie difficile des soldats et sur le pont de Crimée. Le président s’est alors rendu à un concert du groupe à Sotchi, avant d’inviter les artistes à sa résidence.

« Leurs chansons parlent de nous, de notre vie, et le font clairement avec des mots que l’on comprend. Pour ça, merci à eux », déclarait le chef de l’État.

Il a chanté les louanges du groupe à de nombreuses reprises et a souhaité son anniversaire au chanteur Nikolaï Rastorgouïev, notant que ses chansons sont devenues « cultes pour plusieurs générations d’auditeurs ».

Dialog ou télévizora (« Dialogue devant la télévision ») de Vladimir Vyssotski

Quand il est devenu président de la Russie, Poutine a cité plusieurs fois les chansons du célèbre compositeur soviétique. Parmi ces titres, on trouve Tchest’ chakhmatnoï korony(« L’honneur de la couronne d’échecs »), Pessenka o sloukhakh (« Chansonnette sur les rumeurs ») et Dialog ou télévizora (« Dialogue devant la télévision ») dont il citait les paroles : « Zina, où est l’argent ? ».

Le politique Gleb Pavlovski s’est lui aussi exprimé sur l’amour que porte Poutine aux œuvres de Vyssotski.

« Consciemment ou inconsciemment, il prend Vyssotski comme modèle. Il l’apprécie beaucoup », déclarait Pavlovski.

Dans cet autre article, nous vous expliquions comment Poutine garde la forme.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies