Cette Française charmant YouTube grâce à la musique folklorique russe

Archives personnelles
Marion LMJM étudie le russe via un traducteur en ligne et accumule les millions de vues sur YouTube, chantant des mélodies folkloriques pleines d'âme avec son accordéon.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Une jeune brune en robe à fleurs est assise dans une cuisine remplie de poupées gigognes et chante une authentique chanson russe en s’accompagnant à l'accordéon. Sur la table, on voit des tasses de thé et des boubliki. Tout cela semble si... russe ! Pourtant, l’artiste n'a pas du tout de racines russes. Voici Marion LMJM, une musicienne française de 25 ans.

« L’accordéon m’a conduite à la musique folklorique russe »

Sa vidéo intitulée « Oï, kak ty mne nravichsia » (« Oh, comme tu me plais ») a enregistré plus de 2,5 millions de vues, tandis qu'une autre chanson, « Verila, verila, veriou » (« Je croyais, je croyais, je crois ») comptabilise plus de 6,2 millions de vues et des milliers de commentaires, principalement de Russes. « Beaucoup de gens m'écrivent d'aimables commentaires, ça me touche énormément », dit Marion.

« L’accordéon m’a conduite à la musique folklorique russe, confie-t-elle. J’ai toujours aimé jouer ces chansons qui viennent de l’âme, elles sont touchantes et dynamiques à la fois ».

Marion est une chanteuse et accordéoniste professionnelle originaire d'Occitanie. Elle joue de cet instrument et donne de la voix depuis l'âge de 8 ans, écrit ses propres chansons depuis l'âge de 13 ans et, récemment, a terminé le conservatoire. Son souhait est désormais de donner un concert de musique russe. « En France, l'accordéon est rarement mis en avant, la musique moderne devient plus électrique », explique-t-elle.

« C'est difficile de dire quelle chanson russe est ma préférée, car je les aime toutes. J'aime beaucoup "Verila, verila, veriou" », affirme Marion.

Elle est en réalité constamment à la recherche de nouvelles chansons sur Internet. « Quand je les travaille, je me mets dans la peau du personnage et les émotions viennent d'elles-mêmes ».

Outre la musique, elle aime les poupées gigognes russes (matriochkas), les costumes traditionnels, les coiffures à fleurs, la porcelaine et la nourriture.  

Une Russe autodidacte

Marion admet ne pas encore bien parler le russe, mais elle l’étudie en toute autonomie. « Selon moi, ce qui est le plus difficile dans la langue russe, ce sont les déclinaisons. En français, il n'y en a pas. Donc, c'est nouveau pour moi ».

Pour prononcer les phrases russes, Marion écoute beaucoup les chansons et utilise la fonction « écouter » du traducteur en ligne. Elle assure que, parfois, elle ne comprend pas certains mots ou phrases et doit faire des recherches. À l'avenir, elle envisage d'enregistrer un album avec des chansons russes. Elle n'a jamais été en Russie et n'a pas de racines russes (« peut-être dans une vie antérieure », plaisante Marion), mais elle espère s'y produire un jour. « J'aimerais d'abord visiter Moscou, pour voir ses monuments historiques ».

Elle n'a pour le moment pas de producteur, mais espère en trouver un qui pourrait organiser ses concerts en Russie et dans d'autres pays slaves. « Donc, si une production sérieuse est intéressée, elle peut me contacter », lance-t-elle.

« J’aimerais partager ma musique avec plus de gens, car la musique nous unit, elle n’a pas de frontières et apporte l’amour », avance Marion.

En 2019, elle a sorti le single Piero de la Lune et un EP intitulé Everybody Thinks, qui sont disponibles en ligne.
  

Marion indique qu'elle écrit également un roman fantastique musical depuis plusieurs années. « Le roman que j'écris parle de musique, d'amour, d'amitié, de magie. Il met en scène, dans un univers fantastique, des personnages qui désirent vivre de leur musique et à qui il arrive des aventures. Mais actuellement, je ne peux pas en révéler davantage ».

Dans cet autre article, faites la connaissance d’un collectif de descendants de Russes blancs faisant résonner des airs russes d'antan en France.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies