Dix écrivains occidentaux adulés en Russie

Musée des Beaux-Arts de Houston; Bibliothèque nationale de France; Domaine public; Pixabay
Ces auteurs étrangers de renom, dont les œuvres étaient autorisées à la publication par les autorités de l’URSS, étaient extrêmement populaires parmi les lecteurs soviétiques. Et ils jouissent aujourd’hui encore d’un grand succès dans le pays…

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Tout comme le reste du monde, les Russes sont de grands fans de Tolkien et J. K. Rowling. En outre, parmi les best-sellers des librairies russes figurent des romans populaires dans le monde entier, tels que Shantaram de Gregory David Roberts et Une vie comme les autres de Hanya Yanagihara. Mais vous serez peut-être surpris d’apprendre que les auteurs étrangers suivants sont appréciés par des générations de Russes depuis leur plus jeune âge…

1. Alexandre Dumas

Les Trois Mousquetaires ont longtemps été le livre de chevet des petits garçons soviétiques et russes. Ils avaient l'habitude de jouer le rôle des mousquetaires, se disputant pour savoir qui serait D'Artagnan. Sauver les dames et réaliser des actes héroïques étaient des valeurs très ancrées dans la vision soviétique de l’éducation des garçons. Une adaptation cinématographique emblématique du livre a beaucoup contribué à sa popularité généralisée en URSS. Le Comte de Monte-Cristo était également très populaire, montrant des exemples de courage, de détermination en toutes circonstances, et d'honneur.

2. Victor Hugo

La popularité du Bossu de Notre-Dame est apparue en Russie bien avant la célèbre comédie musicale. Le peuple soviétique et russe vibrait en lisant les aventures de Quasimodo et d’Esmeralda. Les Misérables sont devenus encore plus populaires en Union soviétique en raison de leurs idées révolutionnaires. Le 150e anniversaire du romancier français a même été immortalisé sur les cartes postales soviétiques en 1952. Des extraits des Misérables, intitulés Gavroche et Cosette, ont été publiés en URSS dans des éditions séparées. En 1937, Gavroche a été transformé en film, cependant l'intrigue était assez différente de l'original.

>>> Les 100 films les plus cultes de Russie et d'URSS

3. Jules Verne

N’importe quel enfant russe se souvient d’avoir rêvé dans sa datcha des voyages incroyables des personnages de Jules Verne. Les romans les plus populaires étaient Les Enfants du capitaine Grant, L'île mystérieuse et Vingt mille lieues sous les mers. Ce dernier a poussé de nombreux enfants à vouloir devenir ingénieurs pour construire leur propre sous-marin.

4. Sir Arthur Conan Doyle

Les Russes sont de grands fans d'histoires policières et adorent Agatha Christie. Mais Sherlock Holmes occupe une place particulière en Russie. En fait, la mise à l’écran soviétique des aventures du détective a même été récompensée au Royaume-Uni pour son excellente qualité. L'acteur Vassili Livanov, qui incarnait Holmes, a reçu l'Ordre de l'Empire britannique des mains de la reine elle-même.

Soit dit en passant, l'écrivain russe contemporain Boris Akounine a écrit une série de romans policiers dans le style du XIXe siècle. Le personnage principal, Eraste Fandorine, rappelle aux lecteurs Sherlock Holmes, et il n'est donc pas surprenant que les livres d'Akounine soient également des best-sellers.

5. O. Henry

L'une des nouvelles les plus célèbres d’O. Henry en Russie est Le Cadeau des Rois mages, tandis que trois de ses œuvres, dont Les Chemins du destin et La Rançon du chef rouge ont été mis à l’écran par l'un des réalisateurs soviétiques les plus en vue, Leonid Gaïdaï, dans le film les Hommes d’affaires, qui est maintenant une comédie classique en Russie.

6. Erich Maria Remarque

Cet auteur était incroyablement populaire en URSS et en Russie, et ce bien qu’aucune de ses œuvres n’ait fait l’objet d’une adaptation cinématographique. De nombreuses familles soviétiques, cependant, avaient chez elles la collection complète des romans de Remarque, et même aujourd'hui, il est toujours classé parmi les dix auteurs les plus vendus en Russie. L'un des livres les plus appréciés de Russie est Trois camarades (il a été mis en scène pendant plus de 20 ans au théâtre Sovremennik de Moscou).

7. Mark Twain

Vous trouverez difficilement un enfant russe qui n'ait pas lu au moins un livre sur les aventures de Tom Sawyer et Huckleberry Finn. Dans le même temps, Le Prince et le Pauvre était au programme des écoles soviétiques, car il montrait que le statut social n'avait pas d'importance et que le plus important était la personnalité, la capacité de partager et la gentillesse. Les deux livres ont donné naissance à de grands films soviétiques.

8. Lewis Carroll

Alice au pays des merveilles a été traduit en russe à plusieurs reprises, et l'une des versions a été réalisée par Vladimir Nabokov, fan ultime de Carroll. À l’époque, divers grands écrivains soviétiques de littérature enfantine, tels que Samouïl Marchak et Boris Zakhoder, ont réalisé leurs propres traductions, et beaucoup d'autres ont été publiées. Alice au pays des merveilles et De l’autre côté du miroir ont donné naissance à des films d'animation soviétiques qui sont devenus très populaires (bien que les intrigues aient été modifiées).

9. Jack London

Alors que certains enfants pleuraient sur le sort de Croc Blanc et fulminaient de colère contre son propriétaire, d'autres fondaient en lisant l'histoire d'amour et d'aventure de Trois cœurs. En 1992, l’adaptation cinématographique de ce roman, coproduite par la Russie et l’Ukraine, est sortie sur les écrans. Le film, dont le tournage a commencé encore sous l'URSS et qui est donc devenu l'un des derniers tournés par le pays qui venait de cesser d'exister, a rencontré un énorme succès, notamment parce que les acteurs étaient les stars de la série Garde-Marines, en avant !, qui parle de braves officiers au temps des tsars.

10. Charles Dickens

Ses personnages misérables et ses intrigues déchirantes sur la vie des classes pauvres étaient très familiers au lecteur russe ayant lu Fiodor Dostoïevski, et les spécialistes de la littérature estiment que le romancier russe a même emprunté des intrigues à Dickens. Oliver Twist est l'un des livres les plus lus, tandis que Les Papiers posthumes du Pickwick Club a été adapté à l’écran à l'époque soviétique et mis en scène plusieurs fois dans les théâtres de Moscou. Avoir une collection d'œuvres de Dickens sur ses étagères à la maison était un must pour toute personne instruite, car c'était le signe d’une grande culture et d’une haute sophistication.

Dans cet autre article, retrouvez la liste, établie par Tolstoï en personne, des 25 œuvres mondiales majeures à lire absolument en fonction de votre âge.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies