Cinq films russes prévus pour mars-avril 2019 à voir absolument

Alexander Domogarov/WDSSPR, 2018
Un braquage audacieux, un esprit maléfique et des histoires d'amour touchantes envahissent les écrans de cinéma en Russie ce mois-ci et le mois à venir.

1. Milliard (Миллиард)

Un banquier influent et incroyablement riche condamne ses six enfants illégitimes à ne pas partager sa fortune avec lui. Cependant, il se fait piéger par un rival et perd tout. Pour voler son ancienne banque et récupérer sa fortune, il doit obtenir le soutien de ses enfants précédemment rejetés. Mais le fait est que chacun d’eux a un sacré caractère...

Cette comédie d'action russe rappelle de loin Ocean’s Eleven (mais pas dans un casino). Elle est réalisée par Roman Prygounov, l'homme à l'origine des célèbres DukhLess et DukhLess 2.

2. Conducteur désigné (Трезвый водитель)

Dans cette comédie romantique, le jeune et naïf Artiom arrive à Moscou. Son plan ? Vivre la dolce vita des riches et des célèbres. Pourtant, le maximum sur lequel il peut vraiment compter est de travailler pour ses amis en tant que conducteur désigné pour les riches. Une nuit, il se réveille dans une suite d’hôtel avec une jeune femme riche qui ne se souvient pas qu’il n’est qu’un chauffeur. Il tombe amoureux d'elle et prétend être millionnaire. Pourtant, il comprend qu'agir comme un millionnaire et en être vraiment un sont des choses bien différentes.

Ce film peut être un choix parfait pour une sortie entre amoureux au cinéma.

>>> Vingt-cinq chef-d’œuvres de l’industrie cinématographique russe

3. Reine de pique: Pays des merveilles (Пиковая дама: зазеркалье)

Un groupe d'adolescents découvre un ancien verre décoré de motifs cryptiques et organise une mystérieuse cérémonie pour réveiller l'esprit de la reine de pique qui, selon eux, répondra à leurs souhaits les plus chers. Les adolescents ne savent pas que le prix à payer pour les vœux exaucés était leur âme.

Un pensionnat, un ancien manoir, un esprit pervers… Que faut-il de plus pour un véritable film d’horreur ?

4. Esprit de la maison (Домовой)

Une jeune fille, Alina, emménage dans un nouvel appartement avec sa mère et leur chat. Bientôt, la famille apprend à ses dépens qu’elle partage l’appartement avec un esprit du foyer (domovoï en russe) qui les considère comme des intrus dans sa demeure légitime.

Les humains l'emportent et expulsent le fantôme mais, ce faisant, ils s'exposent à un grave danger. Seul le domovoï pourrait les sauver, mais ils doivent d'abord regagner sa confiance…

>>> Sept grands films pour comprendre l'âme russe

Ce film peut être un bon choix pour les familles avec enfants. Ce film convient au grand public et a une limite d'âge de 6 ans et plus dans les cinémas russes.

5. Ondes courtes (Короткие волны)

Une collection de brèves nouvelles publiées sous la forme d'un long métrage. Les nouvelles diffèrent en substance - elles traitent de l'amour, de l'art, des rôles de genre, etc. - mais s'unissent dans la forme : elles se produisent toutes dans le cadre d'une émission de radio. Ce film, qui peut être qualifié d’opus d'art et d'essai, traite de sujets pertinents pour la population de la Russie moderne.

Regardez-le si vous êtes un fan inconditionnel du cinéma d'art et essai russe et si le mystère de l'âme russe vous empêche de dormir la nuit.

Dans cette autre publication, nous vous parlons de Andreï Tarkovski, ce Dieu du cinéma venu de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies