Trois photographes étrangers qui capturent la Russie sous un angle inédit

Ils ont peut-être des styles et des antécédents différents, mais ce trio est uni dans le choix de la Russie en tant que muse.

Le travail de ces photographes est exposé à Saint-Pétersbourg en novembre dans le cadre du concours de photographie « Je vis en Russie ».

Andrew McConnell, Irlande

Que se passe-t-il au cosmodrome de Baïkonour après le décollage des fusées vers l'espace ? Le photographe irlandais Andrew McConnell est présent depuis trois ans sur le site et documente la vie en coulisses du seul port au monde à partir duquel les astronautes sont catapultés vers la Station spatiale internationale.

Sa série intitulée Le Retour montre des habitants curieux observant les cosmonautes décoller et atterrir.

Les Kazakhs autochtones sont des descendants de nomades qui se sont installés dans les steppes au cours de nombreux siècles. Baïkonour, bien que situé au Kazakhstan, reste loué par la Russie jusqu'en 2050.

À travers l'objectif d'Andrew McConnell, la région rappelle un paysage extraterrestre. « Trois thèmes principaux sous-tendent le projet : l'humanité, le passé et notre place dans le monde, notre destin en tant qu'individus », a-t-il expliqué.

Yann Laubscher, Suisse

Parcourir le chemin de fer transsibérien de Moscou à Vladivostok est une chose, mais rares sont ceux qui ont l'audace d'explorer les recoins vraiment sauvages de la Sibérie, du Kamchatka et des montagnes de l'Oural, comme le photographe suisse Yann Laubscher.

Dans sa série L’Appel, il montre des forêts, des rivières, des montagnes, des routes boueuses et des maisons délabrées, qui font tous partie du riche éventail de paysages authentiques et époustouflants offerts par la Russie.

Les portraits de gens ordinaires, tous naturels et sincères, jouent un rôle de premier plan dans cette série.

Vous ne verrez pas ces gens en voyageant dans les grandes villes - mais ils représentent une véritable facette de la Russie que beaucoup de gens ne peuvent jamais voir.

Pedro Quiros, Espagne

Outre sa réputation austère, la Russie a aussi un côté glamour.

Le photographe espagnol Pedro Quiros a capturé des images de carte postale de la capitale russe par beau temps et dans une magnifique lumière, ainsi que les mouvements de la vie nocturne et de la jeunesse.

Comment les gens progressistes de Moscou passent-ils leur temps ? Comment font-ils la fête et des affaires ? Le travail de Quiros répond à ces questions. Il a même pris des clichés non officiels de politiciens russes comme le Premier ministre Dmitri Medvedev et le maire de Moscou, Sergueï Sobianine.

Dans cette autre publication, retrouvez le récit de Bernard Grua au sujet d’une méconnue mais fascinante mine sibérienne, œuvre ancienne d’un explorateur français.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies