Un Russe transforme des classiques du cinéma international et soviétique en animés japonais

Dmitri Grozov s'inspire d’œuvres cinématographiques populaires pour imaginer des visuels de style manga surprenants et d'un niveau irréprochable.

Terminator, Blade Runner, le Cinquième Élément…

C'est une zone a accès réglementé.
Tu ressembles à un
Laisse les membres que tu as perdus. Ils m'appartiennent dorénavant.

Vous avez très certainement déjà entendu parler de ces œuvres cinématographiques, mais avez-vous déjà imaginé pouvoir les visionner dans un style japonais ?

L’artiste russe Dmitri Grozov (connu sous le pseudonyme Ahriman), résidant dans la ville ouralienne de Tcheliabinsk (1494 kilomètres au sud-est de Moscou) transforme en effet des scènes de classiques internationaux et russes en visuels animés.

Oui petit hot-dog, saucisse, radis, Nabuchodonosor, bite de Hambourg!

Pour le moment il est ainsi à l’origine de plus de 80 œuvres.

Comme c'est beau. quelle beauté.

« Certaines personnes créent des chefs-d’œuvre à partir de rien, d’autres (comme moi) prennent juste des chefs-d’œuvre et créent des animés japonais », a-t-il publié sur sa page VKontakte (équivalent russe de Facebook).

Gardez votre argent à la banque.

Il affirme avoir commencé cette activité pour plaisanter, mais face au succès de ses travaux, il a fondé son propre projet baptisé Animotion.

Allo, Galotchka? Tu vas mourir!

Tous les jours durant les trois derniers mois, il a par conséquent publié une image en ligne, y ajoutant parfois des sous-titres en anglais.

Vivre est pour ainsi dire une bonne chose. Mais bien vivre est encore mieux.

Les favoris de Dmitri sont les films d’action des années 1980, et tout particulièrement les soviétiques.

Une chanson ... sur les lapins.

« Vraiment, même pour moi cela paraît surprenant. Je rigole en dessinant », confie-t-il.

Désolé, Venkman, je suis terrifié au-delà de ma capacité à raisonner de manière rationnelle.

L’une de ses œuvres les plus populaires met en scène les fameuses Tortues Ninja, représentées sous la forme de partisans soviétiques.

Ce visuel a même été acheté par le co-créateur de ces héros à carapace, Kevin Eastman.

Si vous aimez les dessins animés, découvrez ceux ayant été produits en Russie et ayant séduit le monde entier, dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies