De l'autre côté de la toile: les femmes dans l'art russe

Même s’il est vrai qu’elles sont moins connues et semble-t-il moins nombreuses que leurs homologues masculins, les femmes artistes de l’histoire russe n’en sont pas moins talentueuses et méritantes. Russia Beyond souhaite pallier cette injustice en mettant en lumière l’œuvre des plus éminentes d’entre elles.

Fleurs, 1787

Maria Feodorovna Romanova était la seconde épouse du tsar Paul Ier (qui régna entre 1796 et 1801) de Russie.

Dans un studio de Julien, 1881

Un studio à Paris fondé en 1868 et connu sous le nom de l'Académie Julian a été nommé d'après son fondateur, l'artiste Rodolphe Julian. Maria Bachkirtseva y a étudié et considérait Julian comme son « père spirituel ».

Autoportrait, 1890

Maria Chpak-Benois a peint un autoportrait à 20 ans et est morte juste un an plus tard. Au cours de sa vie, elle était célèbre pour ses croquis, ses panneaux d'aquarelle et ses vitraux, et était aussi pianiste, ce qui donne une idée de la diversité de ses talents. 

Petite minute de joie, 1897

Une œuvre d'art très célèbre et optimiste. Dans une pauvre maison paysanne, un vieil homme danse joyeusement avec son petit-fils au son d'un harmonica.

Devant la coiffeuse. Autoportrait, 1909.

Les autoportraits sont un thème récurrent des peintures de Zinaïda Serebriakova. Les critiques ont noté la lumière, les tons clairs, et la beauté naturelle sans pareil de ses œuvres.

Portrait d'Anna Akhmatova, 1914

Anna Akhmatova (photo) était une poète charismatique. C’était une icône de beauté, que de nombreux peintres, y compris Modigliani et Olga Della-Vos-Kardovskaïa, étaient tenus de représenter.

Autoportrait avec Lys jaunes, 1907

Les peintures d'avant-garde de Natalia Gontcharova sont les plus chères réalisées par une artiste féminine de l'histoire.

Florence, 1914-1915

La ville est l'un des thèmes principaux des peintures d'Alexandra Exter dans la première moitié des années 1910. Il est difficile de classer ces œuvres comme des paysages urbains simples car ces peintures sont remplies de structures dynamiques aux formes géométriques.

Autoportrait à la lumière du jour, 1924

La plupart des compositions de l'artiste sont consacrées à la vie des femmes : la femme soviétique avec son nouveau rôle dans la vie, dans la construction, dans l'industrie, dans la guerre et dans la famille est le thème principal de l'œuvre de Serafima Rianguina.

Le matin, 1954.

Cette image montre la beauté dans l'expression la plus ordinaire et fortuite de la vie quotidienne, ce qui explique l'attention de Tatiana Iablonskaïa à l'air libre, à la tonalité des couleurs, à l'atmosphère et à la lumière chatoyante.

Vous n’avez qu’une heure? Voici dix œuvres de la Galerie Tretiakov à ne surtout pas rater.

Les droits sur ces publications sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.