La culture russe à l'honneur ce week-end à Lyon

service de presse
Le festival FeelRussia qui se fixe pour objectif de révéler au monde les facettes encore inexplorées de la culture débarque ce week-end dans la deuxième ville de France, Lyon.

Après s'être produit dans cinq villes, dont Milan et Dresde, le festival FeelRussia arrive à Lyon. La place Carnot, une des plus belles de la ville, accueille ce week-end la fête de la diversité de la culture russe. Découvrez avec RBTH cinq manifestations artistiques qui vous permettront de :

Voir la Russie

Crédit : service de presse

Projet de la Société géographique de Russie, l'exposition Beau Pays comprend une cinquantaine de photos illustrant les diversités géographiques, climatiques, démographiques et culturelles du pays qui s'étend de la mer Baltique à l'océan Pacifique.

Sentir les effluves de la Russie

Crédit : service de presse

L'installation Odeurs Perdus reflète la Russie à travers les œuvres du photographe du XIXe siècle, William Carrick, et à travers des parfums oubliés et reconstitués à partir des descriptions trouvées dans les œuvres littéraires de l'époque.  

Écouter la voix de la Russie

Crédit : YouTube/Russkiï Style

L'orchestre Russkiï Style regroupe des musiciens de talent interprétant les œuvres classiques et modernes du patrimoine culturel mondial dans un style russe et accompagné d'instruments traditionnels, dont la fameuse balalaïka et les gousli (instruments à cordes).

Saisir la Russie entre les mains

Crédit : page Facebook du festival FeelRussia

Connaissez-vous les célèbres poupées de paille russes? Le festival FeelRussia vous offre l'occasion d'en bricoler une de vos propres mains : les meilleurs experts en la matière animeront des master-classes pour tous ceux qui désirent.

Découvrir le goût de la Russie

Crédit : page Facebook du festival FeelRussia

Les festivaliers pourront déguster les plats traditionnels de la cuisine russe, dont les blinis au caviar rouge et des petits pains "pirojki".

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer