Journées du Livre russe et des Littératures russophones

Les 5 et 6 février 2016 - Marie du 5e arrondissement de Paris - Lycée Henri IV

De tout temps, la nature, la campagne, les étendues immenses, ont été au cœur de la littérature russe. Hier Tolstoï, Bounine, Tourguenev, Tchekhov, Leskov… relayés, sous l’ère soviétique, par Prichvine, Essenine, Choukchine ou Paoustovski, jusqu’aux écrivains « paysans » tels Raspoutine et Astafiev ont exploré ces thèmes. Aujourd’hui, de jeunes auteurs, parfois en quête d’identité, revisitent leurs racines paysannes : parmi eux, Maxime Ossipov, médecin à Taroussa, fait écho à Tchekhov, Roman Sentchine invente une nouvelle prose paysanne et Sergeï Chargounov promène sa nostalgie de la vie soviétique à travers la Russie.

Cette année, les organisateurs vous invitent à parcourir la province russe, en compagnie de nombreux écrivains ; depuis les grands classiques jusqu’aux auteurs contemporains : Vassili Golovanov, Iouri Bouïda, Olga Slavnikova, Igor Sakhnovski, Roman Sentchine, Andreï Makine, Mikhaïl Tarkovski …

Par ailleurs, Vladimir Pozner, journaliste et homme de culture, sera au rendez-vous de cette 7e édition des Journées du Livre Russe.

Enfin, les écrivains et slavistes français seront largement représentés avec, notamment, Michel Aucouturier, Hélène Carrère d’Encausse, Bernard Chambaz, Michel Evdokimov, Georges Nivat, Anne Coldefy-Faucard, Lise Gruel-Apert, Emeric Fisset, Yves Gauthier …

Les organisateurs des Journées du Livre russe vous invitent en outre à la rencontre de la littérature des peuples autochtones de Sibérie avec 3 d’entre eux Eremeï Aïpine, Tatiana Moldanova et leurs traducteurs : Anne-Victoire Charrin, Eva Toulouze, Dominique Samson Normand de Chambourg. Et, comme chaque année, la cérémonie de remise du 10e Prix Russophonie récompensant la meilleure traduction littéraire du russe vers le français viendra clôturer ces Journées.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.