«Just do IT»: pourquoi les Russes dominent le cyberespace

Service de presse
Depuis de nombreuses années, ils occupent les premières places des compétitions internationales. Comment les programmeurs russes sont-ils formés?

Remporter le principal championnat international de programmation sportive pour les universités ICPC (International Collegiate Programming Contest) est le rêve de tous les étudiants du monde. Mais, depuis 2000, les premières places sont systématiquement occupées par des Russes.

Parmi les lauréats russes du CIPC figurent des étudiants de l'Institut des technologies informatiques, de mécanique et d'optique (ITMO), de l'Université d'État de Saint-Pétersbourg, de l'Université d'État de Moscou Lomonossov et de l'Institut physico-technique de Moscou (IPTM). Au fil des ans, ils ont vaincu les équipes d'Oxford, Berkeley, MIT, Harvard, Caltech et d'autres universités de renommée mondiale. Le secret du succès est un système de formation efficace développée par les Ateliers ICPC de Moscou sur la base de l'IPTM.

Lire aussi : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les hackers russes

Cette école a accueilli dans ses rangs Nikolaï Dourov et Andreï Lopatine, les développeurs du réseau social Vkontakte, l'alternative russe de Facebook. L'application Looksery, qui vous permet de photoshopper votre visage pendant que vous faites un chat vidéo et rachetée par Snapchat pour 150 millions de dollars, a également été créée par d'anciens participants aux épreuves.

Alors, quel est le secret de la préparation des programmeurs russes ?

Entraînement dès l'école

La préparation et la sélection des futurs champions commencent littéralement sur les bancs de l'école, raconte le vice-recteur de l'IPTM et fondateur des Ateliers ICPC de Moscou Alexeï Maleïev.

« Les Olympiades scolaires et étudiantes existent depuis les années 1930, ce qui ne se retrouve nulle part ailleurs dans le monde. La Russie a toujours eu une solide école de mathématiques. Cela donne une longueur d'avance aux enfants russes lors des compétitions internationales », a déclaré Maleïev.

Lire aussi : La Russie dans le Top 5 des meilleures «cyberarmées»

La vie comme un concours

À partir de la deuxième année d'étude environ, les étudiants commencent des formations hebdomadaires en plus du programme universitaire. Ils étudient avec des enseignants dans leurs universités, indépendamment sur Internet, et participent à toutes sortes de compétitions.

« La vie se transforme en course pour le prix, comme les athlètes se préparent pour les Jeux olympiques », explique Ilia Stepanov de l'équipe Shock Content, un étudiant de troisième année à la Faculté d'innovation et des hautes technologiques de l'IPTM.

Concurrence interne

Au sein de l'université, une dizaine d'équipes candidates sont formées simultanément. Pour la demi-finale qualificative de l'ICPC, chaque université envoie cinq équipes, et en finale, une seule.

Lire aussi : Piratage, satellites, nucléaire… Ces cours que vous ne suivrez qu’au MGU

Concurrence pour tous

En 2012, l'IPTM a lancé le projet Ateliers ICPC de Moscou. Il comprend des camps d'entraînement, des cours en ligne, des championnats à distance et des programmes pour les écoliers. N'importe qui, quel que soit son lieu de résidence dans le monde, peut participer au programme.

Les préparations pour la formation ont lieu six fois par an dans les universités de Russie, de Biélorussie, d'Espagne et d'Inde. Les plus proches auront lieu dès juillet en Biélorussie à Grodno et en Russie à Vladivostok.

« En s'entraînant les uns avec les autres, les étudiants échangent leur expérience, établissent les premiers contacts professionnels et rehaussent leur niveau », a déclaré Alexeï Maleïev.

Continuité et expérience

Pendant environ sept - neuf jours, les participants suivent un programme intensif de formation non seulement auprès des enseignants des grandes universités, mais aussi avec les anciens finalistes du CIPC.

Lire aussi : Vera, le robot russe spécialiste en GRH, semble faire ses preuves

Ils s'affrontent tous les jours pendant cinq heures. Cela permet non seulement de « rôder » le travail d'équipe, les compétences mathématiques et informatiques, mais aussi de préparer le championnat moralement.

Résultats ouverts

Les préparatifs, tout comme les compétitions, se déroulent dans un espace ouvert: tout autour, il y a des spectateurs, et des tableurs transmettent en temps réel les résultats de la compétition.

Le leader peut changer à tout moment. Le grand nombre de participants internationaux vous permet d'évaluer le niveau des meilleures équipes du monde et de vous familiariser avec les favoris.

Pour les étudiants, on organise également des rencontres avec divers représentants de l'industrie des TI - employés de Google, IBM, Amazon. Au cours des 6 années d'existence du programme, plus de 1 600 étudiants de 167 universités de 50 pays ont participé à la formation.

Voici les cinq découvertes russes récentes qui ont bouleversé la science.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies