Piratage, satellites, nucléaire… Ces cours que vous ne suivrez qu’au MGU

Reuters
Postuler à un cours à l’Université d’État de Moscou peut paraître une tâche ardue, mais l’établissement propose à ses étudiants plusieurs opportunités uniques, allants des cours de cyber-piratage aux voyages gratuits à travers la Russie.

Le bâtiment principal de l'université d'État de Moscou. Crédit : ReutersLe bâtiment principal de l'université d'État de Moscou. Crédit : Reuters

L’Université d’État de Moscou Lomonossov (MGU) figure parmi les 100 meilleures universités au Classement mondial des universités QS, publié le 8 juin. Elle est passée de la 108ème place en 2016 à la 95ème position cette année et c’est la seule université russe à figurer dans le Top-100 mondial.

Fondé en 1755, le MGU est l’une des plus anciennes et des plus grandes universités du pays. Elle dispense un large éventail de formations et dispose de l’un des plus beaux campus. C’est également l’une des universités les plus prisées par la jeunesse russe. L’établissement impose un processus d’admission ardu.

Voici un aperçu de ce que les étudiants peuvent y apprendre et des opportunités que l’université peut leur offrir.

Pirater comme un pro

Que les pirates russes soient impliqués dans la politique américaine intérieure ou pas, la maîtrise cybernétique des Russes est connue dans le monde entier. Tenté de vérifier si vous pouvez également vous lancer à l’abordage du cyberespace ?

Une manière de tester vos compétences est de postuler à la faculté de mathématiques computationnelles et de cybernétique du MGU. En mars 2017, l’équipe étudiante « Guérilla » du MGU a remporté la plus grande et la plus longue compétition de piratage éducatif, le concours iCTF, organisé par l’université de Californie à Santa Barbara. Un mois plus tard, elle a également remporté un concours de cyber-sécurité à Ekaterinbourg, en Russie, après avoir battu des équipes internationales d’Autriche, Allemagne, Italie et Suisse. Qui sait ? Peut-être qu’un jour vous pourrez également participer à ces concours !

Lancer un satellite

Les succès de l’industrie spatiale russe sont connus dans le monde entier. Voudriez-vous faire partie de ce secteur dynamique et en pleine expansion ? Saviez-vous que le MGU est l’unique université au monde à pouvoir fabriquer et lancer ses propres satellites ?

Cette année, le MGU ouvre une nouvelle faculté consacrée à la recherche spatiale qui enseignera tout ce qui a trait à l’espace, allant des trous noirs au comportement humain en apesanteur. Cette nouvelle faculté dispensera des diplômes de master et formera des spécialistes pour le programme satellite du MGU. En 2018, l’université envisage également de lancer un programme de premier cycle.

L’année dernière, le dernier satellite fabriqué par l’université est entré en orbite et aujourd’hui, les étudiants et l’équipe pédagogique évaluent les informations reçues par le satellite. Ne ratez pas l’occasion de postuler et de profiter de l’opportunité de travailler avec les organisations partenaires de l’université comme l’agence spatiale russe, Roscosmos.

Explorer l’inconnu

Tenté par une formation de niveau mondial en énergie nucléaire et en physique ? Ne cherchez plus loin et postulez à la faculté de physique du MGU, qui a produit huit lauréats du Prix Nobel et plus de 25 000 physiciens.

Les spécialistes de ce domaine scientifique exigeant n’ont aucune difficulté à trouver un emploi en Russie ou dans d’autres pays. Les opportunités sont nombreuses dans différents domaines comme la recherche universitaire, la santé, l’économie, l’écologie et l’énergie nucléaire.

En vous appuyant sur l’expérience et les réalisations des meilleurs physiciens russes, vous pourrez explorer les ondes gravitationnelles, la nanophysique, la bio-ingénierie et la physique théorique. Le développement d’un nouveau métamateriau qui permet un transfert ultra-rapide d’informations sur une nano-échelle figure parmi les derniers succès des physiciens du MGU.

Maîtriser une langue rare

La connaissance d’une langue rare est l’une des choses qui permet à un CV de sortir du lot. Le swahili ou le thaïlandais ne sont certes pas très répandus, mais ils peuvent vous aider à obtenir un emploi international ou des opportunités de voyage.  Le chinois, le japonais et le hindi sont moins rares, mais tout aussi utiles si vous voulez attirer l’attention d’un employeur potentiel intéressé par des spécialistes aux compétences exceptionnelles.
L’institut des études asiatiques et africaines (IEAA) du MGU est l’un des meilleurs établissements pour apprendre ces langues. De nombreux responsables, journalistes et diplomates russes, et même le porte-parole de Vladimir Poutine ont fait leurs études ici.

Si vous êtes citoyen chinois ou indien ou si vous venez d’un pays d’Asie ou d’Afrique, vous pouvez également postuler au programme spécial de langue russe dispensé dans votre langue natale par l’IEAA. Le MGU accepte des demandes pour des groupes de huit personnes ou plus formulées par des universités ou des organisations. Les programmes peuvent être personnalisés pour les besoins et exigences de chaque groupe.

Découvrir la nature et la faune russes

Envie de voyager à travers l’énorme Russie ? Venez étudier la biologie ou la géologie au MGU ! Les étudiants et les équipes pédagogiques partent souvent en voyage et en expédition pour étudier le patrimoine naturel du vaste territoire russe.

Ici, vous n’aurez pas seulement l’occasion de voir les animaux les plus rares de Russie et de tout apprendre sur ces espèces, mais également de contribuer au travail environnemental.

Si vous optez pour la géologie, vous aurez peut-être également l’occasion de participer à la recherche et à l’analyse de fossiles récemment découverts, d’apprendre à chercher des dépôts de minéraux naturels, et de mener des explorations sismiques.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.