La Biélorussie annule les visas: guide pour ceux qui veulent se rendre en Russie

11 janvier 2017 Ekaterina Sinelchtchikova
La Biélorussie a autorisé les étrangers à réaliser des courts séjours sur son territoire sans visa. Que deviendra la frontière russo-biélorusse, purement formelle, et comment la traverser ?
Belarussian border
Attention : le passage en Russie reste soumis à des règles strictes. Crédit : Reuters

La Biélorussie prévoit d’exempter de visa les citoyens de 80 pays, dont les États-Unis et tous les membres de l’UE, qui se rendent dans le pays pour un séjour de cinq jours au maximum. La résolution signée par le président biélorusse Alexandre Loukachenko le 9 janvier entrera en vigueur un mois après sa publication.

Aucun problème pour ceux qui se rendent uniquement en Biélorussie. Mais que doivent faire ceux qui décideront d’aller de Biélorussie en Russie ? En effet, l’Union Russie-Biélorussie possède une frontière purement formelle et les citoyens des deux pays la franchissant bénéficient d’un régime simplifié, les postes frontaliers étant inexistants.

Que dit la Biélorussie au sujet de la frontière « allégée » avec la Russie ?

La Biélorussie met en garde : les nouvelles règles sur l’exemption de visa pour un court séjour concernent uniquement les personnes qui entrent dans le pays par l’aéroport international de Minsk. Si un étranger a l’intention de quitter Minsk à destination de la Russie, il doit être en possession d’un visa en bonne et due forme.

De même, un étranger aura besoin d'un visa s'il a l’intention de quitter par avion la Fédération de Russie à destination de Minsk – le régime sans visas pour les voyages de courte durée ne concerne pas les vols entre la Russie et le Biélorussie, car ils sont considérés comme intérieurs et les contrôles aux frontières sont inexistants.

Comment un étranger peut-il franchir la frontière entre la Russie et la Biélorussie ? 

Le seul moyen possible : se déplacer en avion et posséder le visa du pays vers lequel il vole. L’arrivée par train, autobus, voiture ou tout autre moyen de transport terrestre reste illégale. 

Pourquoi le transport terrestre est interdit ?

Le problème provient de l’absence de postes de passage internationaux pour le contrôle frontalier et douanier. Il n’en existe aucun en Biélorussie à la frontière avec la Russie. Des gardes-frontières russes sont présents à la frontière, mais celle-ci étant formelle, ils ne contrôlent que les cartes d’identité. Les papiers sont également exigés dans le train.

Et si l’on tente de passer en bus ?

Auparavant, ces voyageurs étaient contraints de débarquer et devaient rebrousser chemin. Parfois, ils se voyaient donner un avertissement. Désormais, s’ils traversent un poste de passage, ils risquent une amende allant de 30 à 110 euros. Mais jamais un ticket de bus ne sera vendu à un étranger et si celui-ci l’achète par Internet, le contrôleur le saura en vérifiant ses papiers.

Il paraît que des étrangers ont franchi la frontière sans problèmes…

Certains y sont arrivés, « aucun tampon ni note », « repérés très rarement », affirment les réseaux sociaux. En septembre dernier, la Pologne a même accusé la Russie d’empêcher ses citoyens de franchir la frontière : les gardes-frontières russes ont interdit l’entrée à des Polonais qui pensaient que le passage était légal.

En réalité, les règles d’entrée restent inchangées depuis plus de vingt ans et la Russie l’a rappelé encore une fois. « Le poste est fermé aux représentants de tout pays tiers et ne sera probablement pas ouvert », a alors déclaré le service de presse de l’Union de l’industrie touristique de Russie.

Vous pouvez toujours arriver en Russie par transport terrestre à travers l'Ukraine, la Lituanie, la Norvège, la Finlande, l'Estonie, le Kazakhstan et la Chine.  

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Lire aussi :

Où manger de la vraie nourriture russe à Moscou ?

Neuf façons de passer une fin d’année inoubliable en Carélie

Les parcs nationaux de Russie comme vous ne les avez jamais vus

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook