En images: les berges de Magnitogorsk, îlot de vie dans cette morne cité industrielle de l’Oural

Sergueï Poteriaïev
Malgré un environnement peu propice à la réjouissance et à la contemplation, les locaux sont parvenus à s'approprier ce lieu de détente.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Magnitogorsk est une ville de la région de Tcheliabinsk dont la population est d'environ 413 000 habitants. C'est l'un des plus grands centres de métallurgie ferreuse du monde.
L'usine métallurgique locale est la plus grande de Russie, employant 17 600 travailleurs en 2019.
La ville est située sur le côté est de l'extrême sud des monts ouraliens, au bord du fleuve Oural. Depuis les berges, vous pouvez profiter d'une vue industrielle authentique de la cité.
L’on pourrait croire que les habitants ne fréquentent pas cette rive, mais en fait, l’on s'y baigne et l’on s’y adonne au sport. Mais une chose est à l'honneur : la vue.
Dans les années 1930, alors que les plans quinquennaux soviétiques battaient leur plein, l'URSS a signé un accord avec la société de construction américaine Arthur McKee sur l'ingénierie et la gestion de l'ensemble du projet de construction.
La firme occidentale n'étant pas en mesure de rédiger tous les plans à temps, le Conseil suprême de l'économie nationale d'URSS et le Comité central du PCUS ont cependant confié le projet à des bureaux d'études soviétiques.
Vue générale du parc Loukomorié, situé sur les berges de l'Oural. Il a été conçu comme une «zone de loisirs active» pour les résidents de Magnitogorsk.
Le fleuve Oural, qui traverse Magnitogorsk, constitue une frontière naturelle entre l'Europe et l'Asie.
En été, de nombreuses activités de loisirs peuvent être pratiquées sur ces rives, allant de la simple baignade à la navigation de plaisance et au pédalo.
Le monument «L’arrière au front!», d'une hauteur de 15 mètres, est la première partie d'un triptyque composé des monuments de «L’Appel de la Mère Patrie» (à Volgograd) et du «Soldat-Libérateur» (à Berlin).
Réalisé en bronze et en granit, le monument a été construit à l'Usine de sculptures monumentales de Leningrad.
Une vue du fleuve depuis la fenêtre d'un centre commercial à Magnitogorsk.

Les droits sur cet article, initialement publié en 2015, sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta.

Dans cet autre article, nous vous invitions à la découverte de Miass, une ville née de l’or de l’Oural.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies