Covid-19: la Russie désire réaliser son potentiel en tant que destination du tourisme vaccinal

Alexandre Zemlianitchenko Jr/Xinhua/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Alors que les campagnes de vaccination suivent, à des rythmes divers, leur cours à travers le monde, la Russie ambitionne de s’imposer dans le secteur du tourisme vaccinal. Tant les experts économiques que les plus hautes autorités abondent dans ce sens, informe l’agence de presse Interfax.

En effet, en fin de semaine dernière, Vladimir Poutine lui-même, dans le cadre du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, a missionné le gouvernement d’étudier la question de l’organisation dans le pays du tourisme vaccinal pour les ressortissants étrangers.

« L'industrie pharmaceutique nationale est prête à augmenter encore la production de vaccins. Non seulement nous répondons pleinement à nos propres besoins, mais nous pouvons également proposer aux étrangers de venir en Russie et de se faire vacciner ici, a-t-il déclaré. De plus, s'est répandue la pratique selon laquelle des personnes de différents pays, notamment des hommes d'affaires, des cadres de grandes entreprises européennes et d'autres sociétés se rendent spécifiquement en Russie pour se faire vacciner contre le coronavirus ».

Selon Viktor Tolpokaraïev, directeur général du tour-opérateur Intourist, dès cet hiver a en réalité commencé à se constituer un important carnet de commandes de la part de partenaires étrangers souhaitant bénéficier de voyages de ce nouveau genre.

« Nous avons commencé à discuter de la possibilité d'organiser des séjours de vaccination avec nos partenaires étrangers au début de l'année, car nous avons constaté une demande. Aujourd'hui, Intourist dispose d'un large portefeuille de commandes, et la géographie couvre presque le monde entier : il s’agit de l'Inde, de l'Iran, des pays d'Asie du Sud-Est, et un grand nombre de demandes provenant des pays du monde arabe et des pays d'Europe, qui ont aussi leurs propres vaccins. Cela montre que le vaccin russe possède une certaine crédibilité. Si nous parlons de vaccins, la principale demande concerne le Spoutnik V – c'est le vaccin le plus connu, les statistiques de son application sont les plus conséquentes », a-t-il assuré.

De son côté, Irina Tiourina, porte-parole de l’Union russe de l’industrie du tourisme, a partagé l’estimation, réalisée par les professionnels du secteur, selon laquelle, avant la fin de l’année, jusqu’à 50 000 étrangers pourraient franchir la frontière du pays dans le but de se faire vacciner, dans le cas toutefois d’une levée des restrictions pandémiques.

« Les prix des voyages débuteront entre 700 et 1 500 dollars, vol non inclus, en fonction du format et du remplissage du circuit – si la personne viendra deux fois pour l’injection de chacune des deux doses ou directement une seule fois pour trois semaines, si un programme d'excursion sera acheté, etc », a-t-elle ajouté.

Dans cet autre article, des étrangers témoignaient après avoir reçu le vaccin russe Spoutnik V.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies