Sept choses bizarres que les touristes étrangers recherchent à Moscou

Maksim Blinov/Sputnik; Quentin Tarantino/Miramax Films, 1994
Dans quels bars les Russes se battent, où tirer à la Kalachnikov et comment voir le brouillard vert - des guides font part de questions inhabituelles posées par les touristes.

Des millions de touristes viennent chaque année à Moscou pour voir le Kremlin, la place Rouge et le mausolée de Lénine, et les attractions les plus populaires. Mais certains viennent pour trouver des choses un brin décalées…

Regarder des immeubles « khrouchtchevka »

De nombreux touristes s'intéressent à l'héritage soviétique : ils ne viennent non pas pour voir la partie centrale de Moscou, mais sa périphérie. « En 2009, Penny Martin, rédactrice en chef de The Gentlewoman, nous a rendu visite, explique Maria Sinitsyna, une ancienne guide touristique de Moscou. Elle a demandé à faire une visite des monuments de l'avant-garde soviétique, dont elle avait entendu parler à l'université lorsqu'elle étudiait l'architecture. Et elle a également demandé de lui organiser un tour des quartiers dortoirs, et nous sommes allés avec elle à Chtchelkovskaïa et à Perovo. Puis nous sommes allés chez le designer Artour Lomakine, dont l'atelier est justement situé dans l'un de ces immeubles. Elle a mangé des frites avec des saucisses. En même temps, Penny est une intellectuelle exquise qui ressemble à une rose anglaise mince et délicate ».

Tirer à la Kalachnikov

Comme les guides l'ont reconnu, on leur pose souvent des questions sur des sujets militaires : les touristes s'intéressent aux magasins vendant des objets liés à l’armée, y compris pour acheter des vestes. « Certains étrangers nous demandent où vous pouvez tirer à la Kalachnikov », a déclaré la guide-traductrice Dacha.

Entrer dans le bureau du président

Les touristes demandent généralement peu de choses, se souvient Katerina, fondatrice et guide des circuits Walk & Talk, mais leurs questions peuvent parfois être surprenantes. « Par exemple, ils m’interrogent sur la façon de se rendre au bureau du président ».

Selon elle, outre le bureau du président, les touristes (surtout les filles asiatiques) s’intéressent aux cosmétiques et aux clubs de fitness russes, où vous pouvez vous entraîner sans carte de club. Et elle a indiqué les touristes venus d'Inde, d'Italie, de Grande-Bretagne et des États-Unis étaient les plus curieux.

Essayer la saucisse du docteur

La cuisine russe est un must dans toute excursion. « Nous dégustons des pirojkis (chaussons fourrés, ndlr) avec du sbiten (boisson russe traditionnelle, ndlr) lors des excursions, tout le monde aime beaucoup ça, et le sbiten en général est une révélation pour les touristes », a déclaré Ekaterina. Mais certains préfèrent les plats spéciaux.

Daria Boulgakova, une guide de Moscou, a déclaré que les touristes étrangers lui demandaient souvent où acheter sa saucisse du docteur (Doktorskaïa), celle-là même qui est apparue sous l’URSS à la fin des années 30 pour nourrir les « victimes du régime tsariste arbitraire ».

Voir où les hommes russes se battent

« Les touristes demandent principalement où manger et acheter des souvenirs, a déclaré Dacha. Mais quelques fois, ils posent des questions sur "des bars russes typiques, où les hommes boivent de la vodka et se battent" ».

Bien sûr, ils s'intéressent souvent à la vodka. Anna Boulgakova, organisatrice de visites, indique qu’on lui demande souvent où acheter de la vodka après 23 heures (à Moscou, les boissons alcoolisées ne sont pas vendues la nuit), fumer sur la place Rouge et draguer des filles.

Acheter du papier peint digne d’un roi

Tout le monde ne participe pas à des excursions par amour de l'histoire. Ian Kondroussietch a travaillé au musée Kolomenskoïe (Moscou) et des touristes très inhabituels sont venus le trouver. « Les bureaux des tsars étaient décorés avec du papier peint en cuir naturel. Lors de l’excursion, ils ont demandé le prix et le lieu afin d’en commander, de sorte que leur maison ressemble à une demeure royale, se souvient-il. Parmi les questions étranges récentes : que pourrais-je acheter avec mon salaire si je me retrouvais dans le passé? ».

Trouver le brouillard vert

Les visiteurs du parc Kolomenskoïe posent également des questions sur de mystérieuses pierres, dont l'une aiderait à tomber enceinte et l'autre à renforcer la virilité. Il existe également une légende sur le « brouillard vert », partage l'ancien guide Gueorgui Manaïev. « On dit que vous y entrez et que vous ne pouvez en sortir qu'après quelques années. Tout le monde vient et demande où le trouver - mais, bien sûr, ce sont des contes de fées ! » (enfin qui sait…).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies