En images: Lorsque le puissant fleuve sibérien Ienisseï s’improvise autoroute de glace

Ilya Naymushin/Reuters

En Russie, les températures hivernales sont telles que bon nombre de lacs et cours d’eau se transforment inéluctablement chaque année en surfaces de glace d’une épaisseur suffisante pour accueillir les véhicules.

Ainsi, début mars, l’agence de presse britannique Reuters a immortalisé par le biais d’époustouflants clichés, relayés par le journal Daily Mail, des voitures franchissant l’Ienisseï, plus grand fleuve se jetant dans l’Arctique (de 3 487 à 5 550 kilomètres en fonction des paramètres pris en compte) et frontière entre Sibérie orientale et occidentale.

Les autorités routières de la région de Krasnoïarsk (3 354 kilomètres à l’est de Moscou) supervisent en réalité les points de franchissement tels que celui-ci, qui fait une longueur de cinq kilomètres. Les automobilistes, imperturbables, circulent par conséquent sur ces étendues gelées, dans un décor d’une indescriptible beauté.

De quoi vous donner envie de prendre le volant en direction des immensités sibériennes, n'est-ce pas?

En suivant ce lien, admirez en vidéo le lac Baïkal devenant, en hiver, plus grande patinoire de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies