Le sol moscovite foulé par 138.000 touristes français en 2017

Legion Media

En 2017, le nombre de Français à avoir séjourné dans la capitale russe a connu une croissance encourageante, a rapporté Inessa Green, chef de la section de coordination de l’activité touristique du département des sports et du tourisme de Moscou, citée par l’agence de presse TASS.

« Nous voyons un grand potentiel dans le développement des échanges touristiques entre la Russie et la France, a-t-elle en effet déclaré en début de semaine lors de la conférence Moscou – mégalopole du futur, à Paris. Ainsi, en 2017, les flux en provenance de France vers Moscou ont augmenté de 8,07% par rapport à 2016. Ont été enregistrées près de 138 000 arrivées touristiques venant de France dans la capitale russe ».

Lire aussi : En 2017, le nombre de touristes russes à Paris a affiché une hausse de moitié

Sergueï Tcheriomine, directeur du département des relations économiques extérieures et internationales de Moscou a quant à lui ajouté que l’année dernière 21 millions de touristes, tant nationaux qu’étrangers, avaient visité la capitale russe. Selon lui, la principale ville du pays serait d’autant plus attractive qu’elle bénéficie d’un calendrier événementiel conséquent.

Il a en outre précisé que Moscou ne se reposait néanmoins pas sur le seul partenariat de Paris, mais qu’elle misait également sur ses relations avec d’autres cités françaises. « Nous développons nos liens avec Lyon, avec d’autres villes. Pour nous il est très important, que la coopération interrégionale se développe non seulement dans les domaines culturels et économiques, mais également en ce qui concerne les secteurs de la santé, de l’éducation, du sport ».

À noter que ces déclarations ont été faites dans le cadre des Jours culturels de Moscou se tenant à Paris, Marseille et Nice du 11 au 16 juin.

Pour retrouver le programme de cet événement, n’hésitez pas à vous diriger vers notre annonce le concernant.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies